LE NENUPHAR

Posté par eurekasophie le 6 avril 2009

nenuphar.jpg 

Le nénuphar est une plante aquatique qui est souvent confondue avec son cousin le lotus. Pour commencer penchons nous sur les différences entre les 2 : la fleur du nénuphar a plus de pétales et flotte à la surface de l’eau quand le lotus dépasse franchement de l’eau. Une fois la floraison finie les pétales du nénuphar tombent et laissent apparaître un fruit qui n’éclot pas. Les feuilles de nénuphar sont imperméables.

Et bien que le lotus soit considéré comme la plus belle des fleurs, c’est bien du nénuphar qu’il est question dans cet article.

Le nénuphar, dont les couleurs vont du blanc, au jaune en passant par le rouge et le rose, pousse dans des eaux tranquilles dans des endroits plutôt chauds de notre terre. Chaque pied s’étend à la surface de l’eau et recouvre environ 1m².

Mais le nénuphar n’est pas juste joli, il est aussi connu depuis longtemps pour ses propriétés médicinales (même si celles-ci ne sont pas avérées scientifiquement).
Une des qualités de cette plante est son effet anaphrodisiaque… exactement, anti aphrodisiaque pour calmer les pulsions sexuelles. C’est en tout cas ce que rapportent de nombreux auteurs passés. Selon Pline, le nénuphar est la fleur d’une « nymphe morte de jalousie pour Hercule » c’est donc cela qui ferait qu’elle affaiblirait les fonctions sexuelles.

Les Amérindiens, eux, utilisaient les nénuphars autrement : ils réduisaient les feuilles en poudre, puis les mélangeaient à de la graisse d’ours pour soigner les morsures.

Les natifs d’Amérique ne s’arrêtaient pas aux vertus médicinales : les graines du nénuphar étaient transformées en farine pour la cuisine quotidienne ou rôties pour faire une sorte de pop corn avant l’heure.

Attention cependant, si l’idée de faire des tester et d’en consommer vous viendrait en tête : le nénuphar agirait sur le système nerveux et pourrait provoquer une paralysie s’il est consommé à forte dose.

Sédatif, apaisant le nénuphar est aussi utilisé contre l’insomnie et l’anxiété et l’agitation.

Préparez les fleurs en infusion, à raison d’une cuillerée à soupe par tasse.

Préparez les racines coupées en décoction, pendant 3 ou 4 minutes, à raison d’une cuillerée à café par tasse.

Prenez en 1 ou 2 tasse par jour dont 1 le soir.

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

2 Réponses à “LE NENUPHAR”

  1. tritriva dit :

    Coucou Sophie,
    Merci pour tous ces conseils et autres renseignements concernant les plantes,
    Ici pour le nénuphar, je crois que je ne m’aventurerai à confectionner un remède, je laisse fleurs et feuilles dans l’eau si j’en vois :-) .
    Bonne soirée, bonne nuit,
    Bisous
    Tritriva

  2. eurekasophie dit :

    hi hi !!! bonjour TRitriva !
    Oui il faut savoir préparer. Il me faudrait un unvivers rien qu’à moi pour faire toutes ces préparations, tu sais comme les apprentis sorciers …lol!
    Bisous et bonne journée ma belle
    Sophie

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant