Le néflier

Posté par eurekasophie le 6 avril 2009

nflier1.jpg

Comment lire une taxobox Néflier commun
Mespilus germanica
Mespilus germanica
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Mespilus
Nom binominal
Mespilus germanica

 Fleur du néflier 

nflier2.jpg Fruits du néflier

 

La nèfle, ou «cul de chien» dans le langage populaire, a l’apparence d’une petite pomme brune. Assez insipide, ce fruit n’en reste pas moins très digeste. Il est précieux pour régulariser les fonctions intestinales. Mais il doit être consommé très mûr, soit carrément blet

Connu depuis l’Antiquité, le Mespilus germanica est un arbre fruitier à feuilles caduques. La nèfle n’est pas très attirante, de la grandeur d’une petite pomme de couleur brune, elle est surmontée d’une large couronne de sépales persistants mais ils ont des vertus médicinales indéniables. Dans le langage courant, on parle souvent de cul de chien lorsqu’on évoque la nèfle: pas très flatteur!

Les fruits relativement insipides mais très digestes quand ils sont mûrs et se consomment crus, en compotes et en sirops; ils sont précieux pour régulariser les fonctions intestinales.

Malheureusement, le néflier commun a rapidement été chassé des vergers pour trouver une place dans les haies vives des campagnes.

Laisser les fruits sur l’arbre Le fruit ne se déguste que lorsqu’il est blet. Depuis la cueillette, Il faut compter 6 à 8 semaines avant de pouvoir les déguster. Pour atteindre un bon blettissement, on peut laisser les fruits sur l’arbre et ne les cueillir qu’après l’assaut des premières gelées.

Au début du siècle, les enfants qui gardaient les troupeaux cachaient les nèfles dans le sol; les niches ou caches étaient garnies de feuilles mortes pour recevoir les fruits! Mais, ce sont généralement d’autres rongeurs qui en profitaient.

Le néflier commun est un bel arbre qu’on laisse sauvage, ses fleurs blanches, légèrement rosées, sont très décoratives.

On peut multiplier les néfliers par semis et par greffage comme tous les arbres fruitiers. Les écussons sont posés en juillet sur des porte-greffe de cognassier, de poirier ou d’aubépine.

Ne pas confondre… Cet arbre se plaît dans tous les types de sol mais il préfère les terrains chauds et légers; il a horreur des terres trop humides.

Il ne faut pas confondre le Mespilus germanica (néflier commun) avec l’Eriobotrya japonica appelé néflier du Japon! En effet l’Eriobotrya est un arbre à feuillage persistant qui ne produit

pratiquement jamais de fruits sous nos latitudes pour la simple et bonne raison que les fleurs apparaissent en novembre et les fruits en fin de printemps. Chez nous le néflier du Japon est avant tout un arbuste d’ornement.

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant