LA JOUBARBE

Posté par eurekasophie le 2 avril 2009

joubarbe.jpg

 

 La joubarbe présentée ci-dessus, dont on ne voit que les fleurs, est de l’espèce sempervirum arachnoideum ou joubarbe toile d’araignée ; c’est une plante vivace qui pousse naturellement en montagne, dans les formations calcaires. Elle appartient à la famille des crassulacées.

Les racines sont fibreuses et la partie aérienne se réduit, la plupart du temps, à une rosette de petites feuilles allongées et pointues, imbriquées à la manières des « feuilles » comestibles de l’artichaut qui serait ici quasiment sphérique. Ces feuilles sont recouvertes, surtout sur leur bordure, de longs et très nombreux poils blancs fins qui donnent l’impression que la rosette est recouverte d’une toile d’araignée, d’où le nom de la plante.
Ces feuilles sont persistantes, ce qui justifie le nom latin sempervirum qui signifie toujours vivant.
Au cours de sa croissance, la joubarbe produit des rosettes secondaires qui en font de même à leur tour.

En été, la plante produit une tige de 15 à 20 cm de haut, portant des feuilles rougeâtres et terminée par une inflorescence pourpre. La rosette qui a fleuri se dessèche et meurt ensuite .

La joubarbe est une plante très intéressante par son aspect décoratif et aussi par le fait qu’elle a un résistance à toute épreuve. Plantée en plein soleil dans une rocaille ou sur un muret même calcaire, elle peut résister des mois sans eau.
On multiplie facilement la joubarbe par prélèvement de rosettes secondaires racinées.

Traditionnellement, la Joubarbe est une plante médicinale essentiellement utilisée en applications locales. Dans nos régions occidentales il s’agit essentiellement de S. tectorum, mais dans le domaine des traditions populaires il faut se garder de trop de précision, vu les grandes variations locales associées à des pratiques et des éléments dont les dénominations peuvent être identiques.

La Joubarbe est donc l’une des nombreuses « Herbes-aux-coupures », « Herbes-aux-brûlures » ou « Herbes-aux-cors », du fait des propriétés cicatrisantes-apaisantes et/ou kératolytiques réelles ou supposées de l’abondant suc de ses feuilles, que l’on plaçait directement sur la blessure, la brûlure ou l’excroissance indésirable. En Bretagne, par exemple, et sans doute ailleurs, elle était fréquemment, et est parfois encore hélas, utilisée pour soulager les otites (!) en pressant le jus d’une feuille dans le conduit auditif… A constater l’état des tympans de personnes ayant « bénéficié » de cette thérapeutique de choc, on peut avancer sans trop de risque d’erreur que la réputation de cette plante en ce domaine est quelque peu surfaite…

Parallèlement à l’usage médicinal, se développait progressivement une utilisation horticole d’agrément qui reste aujourd’hui le principal et souvent le seul motif de la mise en culture de ces plantes.

Du point de vue de l’horticulture ornementale, l’utilisation des Joubarbes débuta réellement aux XIXème siècle. Leur premier usage fut celui de plantes de bordures de plates-bandes de peu d’entretien. Elles furent surtout mises au goût du jour grâce à la vogue de la mosaïculture, pour laquelle leur forme compacte et leurs coloris vifs les faisaient fort apprécier. Puis, avec l’apparition et le succès d’intérêt des jardins de rocailles, ce fut un engouement croissant, avec apparition des premiers cultivars, plus colorés que les clones naturels. Parallèlement, le genre faisait l’objet de toute l’attention des botanistes de l’époque, qui fournirent ainsi indirectement l’horticulture en un nombre invraisemblable d’ »espèces » plus ou moins bien différenciées.

joubarbemontagnes.jpg

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

10 Réponses à “LA JOUBARBE”

  1. aurelialola dit :

    coucou

    merci merci pour tes astuces pour mon sommeil j’en ai besoin!
    cette apm petite sieste mais apres je sais que le soir je galere pffff

    comment vas tu? bonne journée? kiss

  2. rvallou dit :

    Hello Sophie
    je ne connaissais pas cette plante mais je connais la rhubarbe lol.
    bisous à toi et bonne soirée
    ♥ Val

    Dernière publication sur Mon monde à moi : Bye bye mon Twix...reposes en paix

  3. eurekasophie dit :

    Bonsoir Aurelialola
    Heureuse que mes petites recettes te rendent service ….mais si tu veux dormir le soir, pas de sieste l’après midi ou alors une sioeste d’une demi-heure pas plus …. je sais c’est dur .
    Bisous ma belle et bonne soirée
    Sophie

  4. eurekasophie dit :

    bisous Val ….merci d’être passée
    Je te souhaite une bonne journée
    Sophie

  5. mariuss dit :

    Ah, celle-ci aussi y’en a plein vers ma grange de chez les loups. avec de très beaux papillons Apollon dessus.

  6. eurekasophie dit :

    J’aime beaucoup la joubarde moi aussi…même si je n’ai pas de grange de chez les loups ….y’en pousse quand même près de chez moi dans le Sud …Pa sur la plage ben non, mais dans la guarrigue. Par contre, je ne suis pas spécialisée dans les papillons « Apollon » …chacun son truc …Je m’en vais aller voir un peu ce qui se passe sur ton site jeune homme !
    Cordialement

  7. vandolo dit :

    Bonsoir,

    Pourquoi dites vous « En Bretagne, par exemple, et sans doute ailleurs, elle était fréquemment, et est parfois encore hélas, utilisée pour soulager les otites (!) en pressant le jus d’une feuille dans le conduit auditif… A constater l’état des tympans de personnes ayant “bénéficié” de cette thérapeutique de choc, on peut avancer sans trop de risque d’erreur que la réputation de cette plante en ce domaine est quelque peu surfaite… » ?
    Peut être un hasard mais mes parents mon soigné une otite avec de la joubarbe et puis ensuite plus rien !
    Pas plus tard qu’il n’y a 15 jours une amie de 20 ans se plaignait d’une otite, un peu de jus de joubarbe et puis voilà disparue !
    Bref et j’en passe !

    Cordialement

    Vandolo

  8. eurekasophie dit :

    Bonjour Vandolo,
    Tout dépend du genre d’otite….je me réfère à des ouvrages médicaux . Les otites OMA ( Otite Moyenne Aiguë ) même de nos jours sont susceptibles d’abimer le tympan. Les ORL sont là pour le constater. Donc, prudence!
    Je vous ai copier ce lien, peut-être comprendrez-vous l’importance d’un bon traitement pour lutter contre les otites.
    http://www.gyneweb.fr/Sources/ped/otite

    Merci pour votre témoignage.
    Bien cordialement
    Sophie

  9. Sun dit :

    Bonjour,
    Je tiens à défendre cette plante contre les otites. En revenant de chez le médecin il y a 15 ans, avec de la cortisone (si les antibios = « contre la vie » ne fonctionnaient pas) pour mon fils de 4 ans pour soigner une otite extrêmement douloureuse attrapée en bateau, je me suis arrêtée saluer un ami et boulanger « bio ». Il a mis trois gouttes de joubarbe dans l’oreille de mon fils et la douleur s’en est allée dans la demi-heure.
    Plus nécessité de médicaments. Ne sous-estimons pas le pouvoir des plantes…

  10. morgan dit :

    Je cherche depuis ce matin, les propriétés de la joubarde lu sur un livre de médecine par les plantes, voulant en savoir plus je suis tombée sur ce forum qui conforte ma lecture et ma petite soeur(60 ans) a extrêmement mal depuis plusieurs jours, donc elle essaie en ce moment en pressant dans un linge propre une feuille de joubarde, et son mari va lui mettre dans le conduit auditif
    J’ espère que son mal va vite passer, car vraiment elle n’ a pas de chance dans la vie, je veux l’ aider au max puisque les docteur en sont incapables.

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant