• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 8 février 2009

SOIREE A DEUX…..

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

 

Laisse moi te guider sur le chemin de la volupté  

 

mamaison13.jpg 

 

 

 

Publié dans MES IMAGES | 4 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Féérie et fantasy

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

 

 

carnaval37.jpg 

 

 

 

 

 dcocarnaval.jpgdcocarnaval.jpgdcocarnaval.jpgdcocarnaval.jpg

 

 

 

 

carnaval36.jpg 

 

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

VENEZ VISITER UN MOULIN A HUILE D’OLIVE

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

huilenouvelle.jpg 

 

Photos du moulin à huile Nice

La récolte d ‘olives ( cailletier de nice) à été bonne cette année.Voici quelques photos prise au moulin de la madeleine à Nice.VENEZ VISITER UN MOULIN A HUILE D'OLIVE dans MES PETITES INFOS moulin---huile-Nice-2008

moulin---huile-Nice-2008--4--copie-1 dans MES PETITES INFOS

                                                                                                             moulin---huile-Nice-2008--2--copie-1
moulin---huile-Nice-2008--1-

moulin---huile-Nice-2008--3- 

 

 

 

 

 

moulinhuile.bmp

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans MES PETITES INFOS | 2 Commentaires »

L’HUILE D’OLIVE AUX MILLE VERTUS

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

olives.jpghuiledolive1.jpgolives.jpg

 

 

 

huiledolive21.jpg COMPOSITION
- lipides : 99 % (900 calories pour 100g)
- vitamine E : 150 mg/kg
- trace de vitamine A : 17 équivalent réthinol pour 100 g
- acides gras saturés : de 8 à 25 %
- acides gras mono-insaturés (acide oléique) : de 55 à 80 %
- acides gras poly-insaturés (acide linoléique) : de 3, 5 à 21 %
TRESOR DE BIENFAITS
Utilisée depuis des millénaires par les méditerranéens, vantée par de nombreux chercheurs et scientifiques internationaux, l’huile d’olive est parée de vertus nutritionnelles, mythologiques et sacrées.
L’huile d’olive est un des aliments du régime « crétois » ; manger sain ne signifie pas se nourrir avec austérité mais plutôt, apprécier une cuisine tonique et colorée.
ALIMENT DU COEUR ET DES ARTERES
De toutes les graisses alimentaires, l’huile d’olive est la plus riche en acides gras mono-insaturés (70 % environ), sa consommation participe à la prévention des maladies cardio-vasculaires et permet aussi de diminuer le « mauvais cholestérol » lié aux lipoprotéines, au profit du bon cholestérol, facteur de prévention de l’artériosclérose.

ALLIEE DU SQUELETTE
De par sa composition particulière, acides gras mono-insaturés et acides gras poly-insaturés, cet aliment est un véritable élixir pour notre colonne vertébrale. Il favorise la croissance osseuse, consolide la densité osseuse en facilitant la minéralisation des os.

AMIE DE LA DIGESTION
Au pays des cigales, il est une pratique ancienne qui consiste à prendre une cuillère à soupe d’huile d’olive avant un repas de fête. Il ne s’agit pas d’une coutume mais d’une sagesse, l’huile d’olive, études médicales à l’appui, est de loin le plus digeste des corps gras, lenteurs et pesanteurs de digestion disparaîtront car en améliorant le transit intestinal et en favorisant les sécrétions biliaires, l’huile d’olive facilitera aussi la digestion des aliments réputés « lourds à avaler ».Comme pour toutes les autres huiles, la valeur énergétique de l’huile d’olive est de 9Kcal/g. L’huile d’olive facilite l’absorption intestinale du calcium, de la vitamine D3 et des acides gras poly-insaturés, essentiels à la croissance osseuse.

PARTENAIRE DE JEUNESSE

En moyenne cinq fois plus riche en vitamine E que le beurre, l’huile d’olive participe activement aux défenses de notre organisme contre le vieillissement des organes et tissus.
ALIMENT SANTE PAR EXCELLENCE
Consommée cuite ou crue, l’huile d’olive résiste très bien à des températures élevées ; ses effets bénéfiques sur la santé ne sont pas modifiés si l’huile est chauffée.

 

L’huile d’olive aux mille vertus

olives.jpg

L’huile d’olive : un nouveau secret pour être belle

L’huile d’olive est la grande star de la cosmétique moderne. Un arsenal de produits hydratants, contre les rides, ou pour les cheveux en incorporent dans leur formule. Les masques corporels et capillaires l’adorent. La beauté oléicole semble faire fureur et être une arme efficace contre le vieillissement.

L’huile d’olive, recommandée aussi bien par les nutritionnistes, que par les dermatologues, est un produit bon pour la santé de la peau et du cheveu grâce à sa teneur en antioxydants et en vitamines, qui lui apportent des propriétés curatives.

Les bienfaits de l’huile d’olive sont multiples

En matière esthétique, l’huile d’olive peut faire des miracles, et d’autant plus si elle est utilisée avec d’autres ingrédients comme le citron, le lait de coco ou le miel, qui sont trois antioxydants généralement en vente dans les parfumeries ou les centres de beauté. Une véritable alchimie de luxe qui retarde le vieillissement, grâce à la vitamine E qui combat la formation de radicaux libres, responsable du vieillissement. Elle améliore également l’acné et l’eczéma, car elle nourrit la peau en profondeur et la tonifie. Puis elle régénère et nourrit les cheveux secs et abîmés par l’environnement, le vent, le soleil ou la pollution.

Vous pouvez aussi bien acheter des produits à base d’huile d’olive que vous faire vos propres recettes, à condition que l’odeur ne vous gêne pas trop.

L’huile d’olive pour nourrir vos cheveux

Versez sur la tête de l’huile d’olive et masser de la racine jusqu’aux pointes. Couvrez les ensuite d’une serviette humidifiée et chaude pendant 5 minutes. Puis lavez vos cheveux et répétez l’opération tous les quinze jours. Un traitement idéal pour les cheveux secs ou pour les cheveux teints.

L’huile d’olive pour hydrater le corps

Vous pouvez ajouter du sucre en poudre à l’huile d’olive que vous appliquez sur les zones sèches de votre peau en faisant des mouvements circulaires. En plus de vous rendre la peau suave et hydratée, cette texture un peu granuleuse vous servira de gommage et permettra d’éliminer les cellules mortes.

Vous pouvez également en verser une petite quantité dans votre bain et vous masser le corps.

Elle est également efficace pour les lèvres : en déposant une légère couche d’huile d’olive, elles retrouveront toute leur souplesse.

L’huile d’olive pour soigner les sourcils

Avant de vous coucher, faites un rapide massage sur la zone des sourcils avec de l’huile d’olive, vous verrez qu’ils seront brillants et la peau sera des plus douces.

L’huile d’olive pour les mains et ongles abîmés

Passez une touche d’huile d’olive sur vos mains et vos ongles, puis enfilez des gants en laine et attendez 20 minutes. Si vos ongles sont abimés, qu’ils se dédoublent, l’huile d’olive peut s’avérer efficace. Vous versez de l’huile d’olive dans un ramequin par exemple, puis vous les laissez tremper quelques minutes. Si vous fumez et que vous avez les ongles un peu jaunit, vous pouvez ajouter une goutte de citron

Astuce beauté

Une petite astuce lorsque votre mascara devient sec. Ajoutez une goute d’huile d’olive et il redeviendra comme neuf.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 4 Commentaires »

ELIXIR SUEDOIS

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

bannire3.jpg 

 

lixirdusudois.bmp 

 

 ELIXIR DU SUEDOIS

Le soleil et la lune alchimique unis par le dragon.

Basile Valentin (L’azoth des philosophes) Paris 1660.

La nature a doté l’être humain de 5 sens. Parmi ceux-ci : le Goût par lequel on perçoit les

saveurs de base : salé, sucré, amer, acide ; saveurs que distinguent différentes papilles

gustatives situées à la partie supérieure de la langue.

En analysant notre alimentation traditionnelle moderne, on peut constater que 3 de ces saveurs

sont, chaque jour, consommées : salé, acide, sucré.

L’amer, lui, a pratiquement disparu de nos habitudes alimentaires et a été remplacé par le

sucré.

Voilà qui, d’un point de vue culturel, est particulièrement significatif si l’on pense qu’au 18è

siècle, en Chine, par exemple, il était inconvenant de manger du sucre en public. D’après

l’auteur de ce document, cela menait immanquablement à la déchéance morale rendant

l’humain efféminé, perdant force et courage. Sur un autre continent, en Amérique du Nord, les

Indiens considéraient que le sucré nuisait à leur virilité.

Par contre, qui pourrait aujourd’hui dire quel est le met amer qu’il préfère?

Dans notre alimentation moderne il ne subsiste plus que quelques rares légumes et salades au

goût légèrement amer tels : le pissenlit, l’endive, le cresson de fontaine alors qu’autrefois

l’amer faisait partie de l’alimentation de nombreux peuples. En Europe, la cure de printemps

transmise de siècle en siècle par la science des « SIMPLES » fait toujours intervenir des plantes

au goût âpre ou amer (l’ail de l’ours, le pissenlit) continuant ainsi à nous donner des goûts

prisés jadis ; gardant les vertus d’épuration recherchées.

La LIQUEUR ELIXIR dite du SUEDOIS

élixir amer qui, comme tous les process amers, active le foie et les

autres organes de la digestion en toute harmonie, a retrouvé une

grande popularité, ce qui est avant tout l’oeuvre de DAME MARIA

TREBENS, qui dans son livre : « La santé à la pharmacie du bon

dieu » et lors de ses nombreuses conférences sur les SIMPLES a

fait revivre cette très ancienne recette.

Qui se met en quête des traces de l’Elixir du Suédois au sein de

l’histoire découvrira qu’il existe des variantes depuis plusieurs

centaines d’années allant des légendes de l’ancienne Egypte, au

empereurs Romains, aux alchimistes de la renaissance ; entre autre

Paracelse, ce grand réformateur de la médecine, a lui-même

formulé la recette d’un élixir « AD LONG VITAM » (élixir de

longue vie) qui en réunissait déjà les principaux composants.

Ce serait un médecin Suédois, le docteur Samst qui, au 17è-18è

siècle, en aurait repris la recette transmise dans sa famille pour lui

donner une nouvelle formulation.

La tradition veut que ce personnage ait vécu jusqu’à l’âge de 104 ans et qu’en plus il ne décéda

qu’à la suite d’une mauvaise chute de cheval. C’est à lui que l’on doit le manuscrit énumérant

en 46 points toute une série de maux contre lesquels il est indiqué d’utiliser l’Elixir du

Suédois.

C’est ce même manuscrit qui a abouti 250 ans plus tard dans les mains de DAME TREBEN.

Il semble donc très difficile actuellement de dire que chacun possède la recette originelle et

originale d’autant plus qu’au cours des siècles les SIMPLES et les hommes ont évolué.

Ce qui caractérise autant la recette originale que ses variantes actuelles, c’est qu’elles

combinent les différentes substances de manière assez réussie et tout particulièrement par le

fait que le tout n’est pas simplement la somme des différentes parties, c’est-à-dire que la

liqueur élixir produit plus d’effets que la simple somme de ses ingrédients pris séparément.

On ne peut toutefois pas suivre complètement les auteurs qui se sont laissés emporter par leur

passion pour les vertus SIMPLES.

Cet élixir n’a pas de pouvoirs surnaturels (cela se saurait) mais il a été adopté par des milliers

d’utilisateurs à travers le monde qui ont ressenti les bienfaits des principes amers et sont

convaincus de son efficacité.

Tout l’art de préparer une liqueur ou un élixir réside dans la combinaison des substances qui

se renforcent mutuellement et qui jouent pour certaines le rôle d’amplificateur.

Cette renaissance de la liqueur élixir aux herbes du Suédois et son énorme succès de par le

monde est un phénomène tout particulier. Pour nous « LE PLANTIVORE », c’est une

préparation artisanale « maison » éprouvée.

L’usage en manquerait vraiment dans votre armoire aux herbes.

Ingrédients:

Alcool – Aloès – Myrrhe – Safran – Séné – Camphre naturel de Chine – Racine de rhubarbe -

Racine de Zedoaïre – Racine d’Angélique – Thériaque Vénitienne – Véronique – Sorbier

(Recette de la petite liqueur du Suédois)

Conseil d’utilisation:

L’élixir fait l’honneur a ses ingrédients, aux principes amers, c’est pourquoi il est conseillé de

diluer la liqueur élixir (1 cuillerée à café) dans une tasse de tisane, dans de l’eau pure, ou du

jus d’orange ; ce dernier vous fera découvrir un goût cocktail garanti et ce 1 à 3 fois par jour.

En cherchant sur le net..je vous ai trouvé une recette de l’Elixir Suédois

potpharmacie.jpg

Composition du mélange des plantes

10 g de poudre d’Aloès (ou poudre d’Absinthe)

10 g de poudre d’ Angélique

10 g de camphre naturel

5 g de Myrrhe

10 g de racine de Rhubarbe

0,2 g de Safran

10 g de poudre de Séné

5 g de racine de Carline ( chardon)

10 g de Thériaque Vénitienne

10 g de Manne (fruit du frêne)

10 g de racine de Zédoaire

 

potpharmacie.jpg

Publié dans RECETTES SPECIALES | 4 Commentaires »

LE BROCOLI

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

brocoli2.jpgbrocoli4328.jpg

 

Le brocoli est une plante potagère originaire du sud de l’Italie. Il fut sélectionné par les Romains à partir du chou sauvage. Ceux-ci l’appréciaient beaucoup, et la cuisine italienne l’utilise beaucoup. Il fut introduit en France par Catherine de Médicis. Le brocoli possède des bêta-carotène qui sont transformé en vitamine A par l’organisme créant ainsi des anti-oxydants. Ces anti-oxydants ont pour de nombreux spécialistes, une action préventive contre certains cancers et maladies cardio-vasculaires.
Le brocoli est également riche en vitamine C. Enfin les vertus du brocoli sont également ses fibres qui facilite le transit intestinal. Le brocoli est aussi une véritable source de vitamine B9 ce qui en fait un légume « anti-anémique ».

Le brocoli n’est pas un médicament mais un bon plan pour les fumeurs incapables d’arrêter de fumer afin de diminuer les risques de cancer du poumon. Les chercheurs n’ont pas trouvé que la consommation de légumes réduisait en général le risque de cancer mais qu’en revanche les brocolis (notamment lorsqu’ils sont consommés crus) réduiraient les deux sous types de cancer du poumon.

 Parmi des fumeurs et anciens fumeurs objets de cette recherche, les effets protecteurs des crucifères se sont traduits par une diminution du risque allant de 20 à 55% selon la variété de légumes consommée, la durée et le nombre de cigarettes fumées quotidiennement, indique le Dr Li Tang, un chercheur américain du Roswell Park Cancer Institute.

brocoli3.jpg

Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

BROCOLI ……..RECETTES

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

brocoli21.jpg

BROCOLI ........RECETTES  dans RECETTES SPECIALES shimPain de brocoli

  shim dans RECETTES SPECIALES
assiette.jpg Type de plat : entrée
Nb de couverts : 4
Préparation :
20 mn
Cuisson :
60 mn
Budget : Économique
Origine : Europe
Difficulté :
Facile

 
Ingrédients :
1
brocoli
3
oeufs
50 g de
fromage blanc à 0% de MG
10 g de
lait en poudre
20 g de
beurre
Sel, poivre

 

Recette :
1- Couper le
brocoli en bouquets, le laver et le faire cuire dans une casserole d’eau bouillante. Le retirer du feu lorsqu’il est tendre et l’égoutter soigneusement.2- Poser les bouquets de

brocoli dans une terrine contenant un croûton de pain enveloppé dans une mousseline. Couvrir et laisser reposer pendant 30 minutes.3- Incorporer les oeufs au fromage blanc et au lait. Saler et poivrer. Ajouter le brocoli, écraser et bien mélanger.
Beurrer un moule à cake. Verser le mélange.
Faire cuire au bain-marie au four à 230°C (th. 7-8), pendant 1 heure.
Laisser tiédir. Démouler. Couper en 8 tranches épaisses ou en 16 fines tranches.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

brocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpgbrocoli21.jpg

 

shim

Coquilles Saint-jacques aux brocolis

shim
assiette.jpg Type de plat : entrée
Nb de couverts : 4
Préparation :
30 mn
Cuisson :
20 mn
Budget : Raisonnable
Origine :
France
Difficulté :
Facile

 
Ingrédients :
500g de
noix de saint-jacques
300g de
brocolis
20g de
beurre
2 échalottes
20cl de
crème fraiche
sel
poivre

 

Recette :
1-Faire blondir les échalottes émincées avec du
beurre dans une sauteuse.2-Ajouter les noix de saint-jacques et laisser blondir 5mn.3-Ajouter les

brocolis nettoyés et séparer en petits bouquets. Poser un couvercle sur la sauteuse et laisser étuver 5 à 8mn. 4-Enlever le couvercle. Saler et poivrer. Ajouter la crème fraiche. Laisser réduire la sauce 5mn .Conseils :
Vous pouvez servir cette entrée avec du riz sauvage.
Pour en faire un plat de résistance augmenter les quantité de noix de saint-jacques et de brocolis.

SI VOUS SOUHAITEZ LIRE D’AUTRES RECETTES A BASE DE BROCOLI……….flchebas3.gif

http://www.aufeminin.com/w/recettes-cuisine-ingredient-50/brocoli.html

Publié dans RECETTES SPECIALES | 2 Commentaires »

HERBIERS ET MARGES

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

5expo008.jpg  figahd.jpg6expo009.jpg  

illus1mini.jpg

                                                                     

                                                                    Introduction

Herbiers et marges

Les herbiers et les marges des manuscrits médiévaux


La botanique était à l’origine une discipline médicale. Dans l’Antiquité déjà, on utilisait les plantes pour leurs vertus thérapeutiques. Le mot herbier désignait alors essentiellement les livres dans lesquels étaient décrites et représentées les plantes, le plus souvent celles dotées de propriétés médicinales.

Les herbiers antiques

illus2mini.jpg
Parmi les recueils illustrés les plus anciens, l’œuvre du philosophe naturaliste grec Théophraste (372-287 avant J.C), l’Historia plantarum, qui comporte dix volumes dans lesquels il classa près de 500 plantes, est particulièrement notable.
Quelques herbiers antiques sont encore connus de nos jours. L’un des plus anciens est le Dioscoride de Vienne, conservé à la Nationalbibliothek d’Autriche, que la princesse byzantine Juliana reçut en cadeau en 512. C’est une compilation de six ouvrages pharmacologiques et scientifiques, d’herbiers, de petits traités de médecine et d’un traité d’ornithologie. Une Artemisia absinthium y est notamment représentée, elle était réputée avoir un effet apaisant sur les maux de ventre. Conservés à la Bodleian Library d’Oxford, le Pseudo-Apuleius Herbarium, du XIe siècle, et le Pseudo Dioscorides Herbarium, de la fin du XIe siècle, associent plantes et médecine.

Plantes et drôleries

illus3mini.jpg Tout au long du Moyen Âge, la reproduction de la flore n’est pas réservée aux seuls ouvrages scientifiques. Les enlumineurs l’utilisent aussi pour décorer les manuscrits, qu’ils soient profanes ou religieux. Ils ont probablement puisé largement dans les herbiers pour y trouver des sources d’inspiration, s’en servant comme des cahiers de modèles. C’est aux XIVe et XVe siècles que les marges des codex sont les plus travaillées. Dans les livres d’heures, livres de prières pour les laïcs, au XIVe siècle, les artistes font preuve d’imagination pour associer plantes et drôleries. Ce sont des personnages ou des animaux , imaginaires ou non, qui habitent les marges. Ils logent, jouent, se cachent dans cette végétation luxuriante, donnant l’impression de se moquer du lecteur en train de prier.

illus4mini.jpg Au XVe siècle, les drôleries sont moins présentes et laissent place à la flore . A l’aurore de ce siècle, les ramilles d’acanthe, feuille dont la forme avait été utilisée dans l’enluminure romane, réapparaissent dans les marges. Ce siècle affectionne aussi des motifs comme la pâquerette, le fraisier, la bourrache, le rosier, le mouron, la véronique, le bleuet, l’ivraie, la pensée, le chardon, le myosotis, la pervenche, l’œillet et quelques autres fleurs de pure fantaisie. L’imprimerie apparait ensuite et l’enluminure disparait peu à peu car elle est trop coûteuse. Certains livres imprimés copient les marges des manuscrits mais l’imagination débordante de l’ornemaniste ne brille plus. Les herbiers sont imprimés, ce qui permet une plus large diffusion.

5litanies1.jpg

 

http://la-rose-et-limprime.edel.univ-poitiers.fr/pages_intro/niv2/herbiers_et_marges.html

Publié dans MES PETITES INFOS | 2 Commentaires »

LE MYOSOTIS

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

myosotis.jpg

Fiche technique du Myosotis

Nom latin : Myosotis scorpioides

Noms usuels : Ne m’oubliez pas, Grosmillet, Scorpione


Famille :
Borraginacées

Le Myosotis est une plante vivace qui peut mesurer jusqu’à 40 cm de haut. Ses feuilles sont d’un vert clair, recouvertes de poils, de forme allongée et plutôt molles. Les fleurs bleues sont petites, regroupées en épi et s’épanouissent dès le mois de Mai et jusqu’en Août.

Le Myosotis est constitué de potassium.

En phytothérapie, les parties utilisées sont les feuilles et les sommités fleuries récoltées à partir du mois de Mai et jusqu’en Août.

Il peut être employé à la place du Mélilot pour soigner les inflammations oculaires.

On trouve le Myosotis en Europe jusqu’à 2000 m d’altitude en moyenne. Il affectionne les sols humides.

Propriétés et utilisations du Myosotis

PROPRIÉTÉS DU MYOSOTIS

Anti-inflammatoire, sédatif, tonique.

UTILISATIONS DU MYOSOTIS

Conjonctivite, asthénie.

PHYTOTHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

LA MATRICAIRE

Posté par eurekasophie le 8 février 2009

matricaire.jpg      Elle est aussi appelée fausse camomille… C’est une petite plante aux tiges épaisses de 10 à 15 cm de haut.  M.C PAUME écrit dans son livre que son parfum rappelle celui de l’ananas et de la pomme verte… Pourquoi pas !

Sa grande caractéristique, c’est que ses capitules n’ont pas de fleurs ligulées, les fleurs formant un cône vert pâle proéminent. Quant aux feuilles, elles sont très découpées.

Et cette fausse camomille détient les vraies vertus des camomilles, mais en plus doux : en infusion pour ses propriétés antispasmodiques, stomachiques et en usage externe, elle est antiseptique et cicatrisante. C’est bon à savoir !

Nom latin : Matricaria recutita

Noms usuels : Oeil du soleil, Camomèle, Petite Camomille, Camomille allemande, Camomille oeil-de-boeuf


Famille :
Composées

La Matricaire est une plante annuelle qui peut mesurer jusqu’à 50 cm de haut en moyenne. Sa tige est bien ramifiée. Les feuilles sont très fines et toutes découpées en minces lanières. Les fleurs sont composées de pétales ovales et blancs avec un centre jaune d’or. Elles s’épanouissent dès le mois de Mai et jusqu’en Octobre. Les fruits sont de petits akènes de couleur claire.

La Matricaire est constituée de vitamine C, coumarine, huile essentielle, potassium, flavonoïdes, divers acides (salicylique, caprilique…), glucoside amer.

En phytothérapie, les parties utilisées sont les capitules récoltés pendant l’été. Le séchage doit être réalisé à l’abri de la lumière.

On trouve la Matricaire en Europe jusqu’à environ 200 m d’altitude et en Asie. Elle affectionne les champs, les chemins, les sols caillouteux et arides, les plaines…

Propriétés et utilisations de la Matricaire

PROPRIÉTÉS DE LA MATRICAIRE

Antiseptique, emménagogue, antispasmodique, antalgique, sédatif, tonique, astringent, anti-inflammatoire, antiasthmatique, cicatrisant.

UTILISATIONS DE LA MATRICAIRE

Grippe, névralgie, maux de tête, insomnie, règles douloureuses et irrégulières, digestion difficile, nausées, inflammations des voies respiratoires.

CONTRE-INDICATIONS

La consommation de Matricaire doit être évitée chez les personnes souffrant d’insomnies et de nervosité.

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

12
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant