LA CANNEBERGE

Posté par eurekasophie le 4 février 2009

cannebergeps1.jpg

 

Comment lire une taxobox Canneberge
Fleur de Cannebergedans une tourbière des Vosges
Fleur de Canneberge
dans une tourbière des Vosges
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Ericales
Famille Ericaceae
Genre Vaccinium
Sous-genre Oxycoccus
Taxons de rang inférieur
Vaccinium oxycoccosVaccinium oxycoccos
LA CANNEBERGE  dans D’autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
   

    
Canneberge ou atoca? Canneberge, pomme des prés, atoca ou atoka, airelle, pois de fagne, cranberry (en France et dans les pays anglophones)… La canneberge porte plusieurs noms qui désignent le fruit autant que la plante de la famille des Éricacées. Cette cousine du bleuet pousse à l’état naturel sur les sols acides et pauvres des tourbières et des littoraux. Elle est également cultivée industriellement dans des cannebergières. La petite plante d’une trentaine de centimètre produit une petite baie rouge au goût amer, récoltée à l’automne.Pour en savoir plus : Centre d’interprétation de la canneberge

Dans les petits pots, les meilleurs onguents! Rien de plus vrai pour la canneberge. Cette petite baie rouge, un des rares fruits indigènes de l’Amérique du Nord, est reconnue depuis longtemps pour ses bienfaits sur la santé. Les Amérindiens l’utilisaient il y a des centaines d’années pour ajouter des vitamines à leur nourriture et pour déjouer les infections urinaires. Les marins européens en mangeaient pour prévenir le scorbut. Aujourd’hui, plusieurs études scientifiques confirment ces vertus de la canneberge… et bien d’autres!Des super ingrédients Les chercheurs ont notamment identifié dans la baie plusieurs composés naturels qui ont un effet bénéfique sur la santé. Les composés de l’heure : les flavonoïdes. La canneberge regorge de ces molécules aux fortes propriétés antioxydantes. En fait, elle en contient plus que la plupart des fruits et légumes, ce qui en fait le végétal par excellence à consommer pour protéger notre organisme de certaines infections, des maladies cardiovasculaires et même du cancer.

Flavonoïdes retrouvés dans la canneberge

Anthocyanidines
 - Flavanones, dont les catéchines
  - Flavones
  -Tanins ou flavonols, notamment les proanthocyanides et les quercétines

Selon les chercheurs, toutes ces molécules contribuent à réduire le risque de maladies cardiaques et de cancer. En bonus, les proanthocyanides aident à prévenir les infections urinaires, les ulcères d’estomac et les maladies de la bouche.

    

En effet, tous les jours, les cellules de notre corps utilisent plusieurs milliards de molécules d’oxygène pour brûler la nourriture et fabriquer de l’énergie. Une petite partie de cet oxygène, cependant, échappe à la combustion et génère, par oxydation, des radicaux libres. Lorsque ces molécules réactives ne sont pas neutralisées ou éliminées par des mécanismes naturels antioxydants, elles s’accumulent dans l’organisme et dégradent la membrane des cellules, les protéines et l’ADN, un peu à la manière de la rouille sur les automobiles. Les cellules subissent alors le stress oxydatif, qui se trouve à l’origine du processus de vieillissement du corps humain, des maladies cardiovasculaires, du cancer et autres troubles de santé. D’où l’importance de faire le plein d’antioxydants pour combattre les radicaux libres!Un fruit NON défenduGrâce à son pouvoir thérapeutique, la canneberge se classe parmi les aliments dits fonctionnels. Ces derniers sont semblables en apparence aux aliments conventionnels sauf qu’ils procurent des bienfaits physiologiques démontrés ou réduisent le risque de maladie chronique. Jusqu’à maintenant, les études scientifiques avancent que la consommation régulière de produits de la canneberge peut :

  Améliorer la santé cardio-vasculaire
  Réduire l’incidence d’infections bactériennes – infections bactériennes, ulcères, caries, parodontite
  Diminuer le risque de développer un cancer

Alors, ne réservez pas la canneberge au repas de l’Action de Grâce et du réveillon! Faites-en une tradition quotidienne. La canneberge peut être de toutes les sauces. On peut l’acheter fraîche, séchée ou congelée et l’incorporer dans de nombreuses recettes de barres tendres, de biscuits, de muffins. À l’épicerie, on la retrouve également dans les jus, les confitures et bien d’autres aliments.Pour en savoir plus : The Cranberry Institute

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant