L’HUMIDITE , LA TOILETTE ….

Posté par eurekasophie le 23 janvier 2009

ficuslasticacaoutchouc1.jpgtoutvert71.jpgsans21.jpg

 

Elément indépendant de l’arrosage, l’humidité permet aux plantes, surtout celles d’origine exotique, de vivre dans une atmosphère proche de leurs conditions de vie normales.

Grouper les plantes pour favoriser la création d’un micro-climat humide. Equiper les radiateurs d’humidificateurs, ou poser un bol rempli sur chacun des appareils.

Il existe plusieurs manières d’apporter de l’humidité aux plantes: la vaporisation, procédé répétitif, est la plus contraignante. Elle est surtout recommandée sur les lierres, pour éviter l’installation de l’araignée rouge.

Vaporisation

Régler le jet du vaporisateur; il doit être plus doux pour des plantes à petites feuilles fragiles. Faire un essai sur le dos de la main, afin de contrôler la vigueur du jet.

Vaporiser l’eau tout autour de la plante, à une distance de 15 cm environ.

Ne jamais pratiquer la vaporisation sur une plante exposée au soleil, les gouttelettes font loupe, et brûlent les feuilles. Vaporisez en fin d’après-midi, les plantes placées sur un rebord de fenêtre ou sur un balcon.

Autres méthodes

Les Begonia, Monstera deliciosa, Saintpaulia aiment être placés sur un lit de petits cailloux humides. Le fond du pot ne doit pas être en contact direct avec l’eau .

Plante dans un cache-pot imperméable. laisser un peu d’eau au fond du cache-pot. Isoler le fond du pot par de petites cales en bois

Pot en terre cuite non vernie: placer la plante dans un pot, plus grand, rempli de tourbe maintenue constamment humide. Ce système très efficace convient à Kalanchoe, Monstera deliciosa, Saintpaulia, et au Sinningia speciosa.

dimanche112.png                                         Rythme des vaporisations, l’été

 

Tous les jours: Asparagus, Chlorophytum

1 à 2 fois par semaine: les Aspidistra, les Lierres, Howeia, Monstera deliciosa, les Philodendron, Platycerium, les Tradescantia.

Tous les 15 jours : Hoya carnosa

Réduire cette périodicité si l’été est frais. En hiver, doubler le temps séparant 2 vaporisations. Un chauffage intense exige au contraire, de maintenir la périodicité estivale, sinon de l’accroître.

Ne pas vaporiser les plantes à fleurs, cela flétirait les pétales: Sanseviera trifasciata, cactées, ni en général : le Ficus elasticus, l’Impatiens, le Fastia japonica.

Vaporisation à l’eau tiède pour les lierres, l’Hoya carnosa, les Philodendron.

dimanche132.gif                                                                                                                                                                        dimanche132.gif

La toilette

Dans la nature, le vent et la pluie nettoient la plante et la débarassent des parties abîmées ou fanées. En appartement, il faut toiletter la plante de temps en temps. Enlever les parties non productives évite à la plante de gaspiller son énergie. Nettoyer la poussière qui se dépose sur les feuilles (et surtout la graisse, si la plante est palcée dans une cuisine ) permet une meilleure respiration par les stomates, l’équivalent de nos pores.

Ne jamais laver avec la même éponge une plante malade et des plantes saines, pour éviter le risque de contamination. Ne ps utiliser de produits lustrants, souvent nuisibles à la plante.

Couper les feuilles sèches à la lame de rasoir ou avec des ciseaux.

Découper uniquement la partie sèche des feuilles abîmées seulement par endroit à la lame de rasoir ou avec des ciseaux, sans entamer la partie vivante.

Oter doucement les fleurs fanées avecles doigts

Laver les plantes à petit feuillage de la façon sivante: Tenir le pot oblique, le feuillage vers le bas, en, maintenant la motte avec la paume de la main , les doigts passant de part et d’autre de la tige; agiter doucement dans l’eau de l’évier ou de la cuvette.

Nettoyer les feuilles larges et lisses avec une éponge imbibée d’eau tiède. Rincer l’éponge dès qu’elle est douteuse. Soutenir la feuile d’une main pendant le nettoyage, afin de ne pas la brutaliser.

Ne pas laver les feuilles velues ou duveteuses; les nettoyer à la brosse douce, en les soutenant d’une main.

Ne jamais laver les cactées. les débarrasser de la poussière avec une brosse.

Il n’est pas recommandé d’utiliser du lait pour nettoyer les feuilles; le lait contient des matières grasses. En revanche, l’utilisation de la bière diluée dans de l’eau (50 /501 ) est conseillée. La  bière contient des éléments qui éliminent les impuretés sans décaper, et les vitamines du malt sont bénéfiques.

 

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant