BIEN MANGER (2)

Posté par eurekasophie le 20 janvier 2009

Retrouverbienmangerconseils.jpgbienmanger3.jpg bienmangerconseils.jpgsensations

de vraies

Pour perdre durablement du poids et ne pas le reprendre, il va falloir tout mettre en oeuvre pour retrouver les sensations oubliées. D’abord, avant de commencer à manger, il est nécessaire d’apprendre à reconnaître le vrai signal de la faim qui se traduit par un creux à l’estomac ou des gargouillis. Ainsi, on mange par faim, et non par gourmandise, stress ou compulsion. Ensuite, on doit éprouver un vrai plaisir à manger. Ainsi, on devient capable de percevoir que ce plaisir diminue au fur et à esure que l’on est rassasié. Enfin, pour s’arrêter de manger, il faut savoir reconnaître le vrai moment où l’on n’a plus faim, où manger n’apporte plus de satisfaction à notre corps. Ainsi, on s’arrête de manger au bon moment et on évite les calories inutiles.

Les sensations gustatives passent également par l’éducation du goût. Les personnes en surpoids ont tendance à avoir une attirance pour certains types d’aliments (sucrés, salés ou sucrés et salés). En consommant seulement un certain type d’aliment, il est plus difficile de parvenir à apaiser sa faim: le sucré appelle le sucré et le gras entraîne le gras….. Normalement le plaisir de manger un aliment en particulier (ou un certain type d’aliments) diminue au fur et à mesure qu’on l’ingère et celui à consommer des aliments différents par leurs qualités sensorielles reste intact. La notion de « rassasiement sensoriel spécifique » explique qu’au cours d’un repas varié, le mangeur apaise mieux sa faim que s’il consomme un seul type d’aliments. La diversification alimentaire reste indispensable à la fois pour fournir à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin mais aussi pour parvenir à une meilleure régulation de l’appétit et une bonne satiété. Cela implique de préaprer une cuisine attractive, de varier les saveurs et de composer avec toutes les catégories d’aliments mais aussi de manger à table en restant à l’écoute des réactions de son organisme.

 

bien.jpg

Prendre le temps de savourer

 Les messages entre les centres cérébraux et l’organisme prennent du temps et il faut compter au moins une dizaine de minutes pour ressentir la satiété. En mangeant lentement, on arrive à satiété en ayant absorbé moins de nourriture. Si l’on mange trop vite, on laisse passer le moment où l’on est rassasié et on continue à manger…un peu au-delà de nos besoins. Bien mastiquer ses aliments c’est mieux les assimiler…

 

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant