LES OMEGAS 3

Posté par eurekasophie le 6 janvier 2009

Ha les Omégas 3 ! On le sait, on nous l’a assez répété: les Omégas 3, c’est bon pour la santé et on n’en mange pas assez! Ce qu’on sait moins, c’est à quoi ça ressemble, un Oméga 3, et comment ça marche pour nous faire tant de bien ……..

Qu’est ce que c’est ?

Les oméga 3 sont des acides gras dits « essentiels » (eh oui, ce sont des graisses)  : notre corps est incapable de les fabriquer. C’est pourquoi il faut absolument qu’ils soient apportés par l’alimentation. Tout du moins, il faut consommer le principal d’entre eux, l’acide alpha-linolénique (ALA). Grâce à différentes enzymes de notre organisme, l’acide éicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA), peuvent éventuellement être fabriqués à partir de l’ALA mais en petites quantités.

C’est pourquoi les apports recommandés en EPA et DHA sont moins élevés qu’en ALA :

Pourquoi c’est bon ?

Depuis quelques années, études et recherches scientifiques ont toutes abouti à la même conclusion: les Oméga 3 sont également essentiels à la santé, et ils jouent un rôle primordial dans la prévention de cetaines maladies. Ils ont d’abord prouvé tout leur intérêt pour le système cardio-vasculaire, diminuant le risque d’infarctus et permettant de limiter les récidives après un premier accident cardiaque. Ils contribuent également à limiter l’hypertension artérielle, modulant de façon appréciable les effets du stress, notamment en limitant les pics d’adrénaline et les réacations d’agressivité. Enfin, on leur attribue un rôle non négligeable dans une stratégie de protection anti-cancer.

Où en trouve-t-on ?

Sous forme EPA et DHA , directement assimilables par l’organisme, ils sont surtout présents dans les poissons gras (saumon, maquereau, hareng, sardine…). Sous forme d’ALA , ce sont le colza (et l’huile qu’on en tire), les noix, les graines de lin, la mâche, le pourpier et les épinards qui en sont le plus pourvus.

omga3.jpg

Que penser des aliments enrichis ?

Une denrée alimentaire qui, naturellement, n’apporte pas (ou pas beaucoup) d’Oméga 3 , peut en être enrichie. L’industrie agroalimentaire peut augmenter la teneur en Oméga 3 de deux façons: Soit par le biais de l’alimentation animale (une poule à qui on donne à manger des graines de lin pond des oeufs riches en Oméga 3 , le jambon du cochon nourri de la même façon le sera pareillement ), soit en ajoutant dans la recette traditionnelle de ses produits des ingrédients qui en sont bien pourvus.

A noter toutefois: on a calculé que, pour atteindre les apports conseillés uniquement avec des denrées alimentaires ainsi supplémentées en Oméga 3 , il faudrait avaler quotidiennement 8 oeufs ou 22 tranches de jambon blanc ou encore 285 g de beurre…….Bon courage !

Que dit l’étiquette ?

Les Oméga 3 , qui sont si bons et dont on manque tant, font vendre: les industriels l’ont vite compris. Et ne se privent pas d’ajouter sur l’étiquette de leurs produits les mentions qui soulignent leur présence. Et qu’on peut apprendre à bien lire.

Source d’acides gras oméga 3 . Le produit en contient plus de 15% des ANC (Apports Nutritionnels Conseillés) pour 100 g , 100 ml ou 100 kcal.

Riche en acides gras oméga 3 . Le produit en contient plus de 30 % des ANC pour 100 g, 100 ml , ou 100 kcal.

A savoir: Les ANC varient en fonction de l’âge,  du sexe ou des besoins spécifiques à certains moments de la vie. Voici ceux généralement conseillés:

  • Homme adulte : 2 g par jour.

  • Femme adulte : 1,6 g par jour.

  • Femme enceinte : 2 g par jour.

  • Femme allaitante: 2,2 g par jour.

  • Personne âgée: 0,9 g par jour.

Un bon rapport

Augmenter ses apports en Oméga 3 est une bonne idée….à condition de garder l’équilibre

indispensable avec les Oméga 6. Car ces derniers, s’ils sont présents en excès par rapport aux

Oméga 3 , accélèrent les processus inflammatoires et favorisent les troubles à l’origine des maladies

cardiaques. Et notre organisme est ainsi fait qu’il métabolise ces deux acides gras de façon concurrentielle,

les uns pouvant prendre le pas sur les autres…..et inversement. Le bon rapport entre les deux a été évalué autour

de 3 à 5 (Oméga 6 ) pour 1 (Oméga 3 ). On en est loin: En Europe, le ratio oscille plutôt entre 10 et 15  pour  1 …….

Il nous faut donc manger plus d’Oméga 3 ET moins d’Oméga 6 . Et où se trouvent ces derniers ? Dans les graisses

animales et donc les viandes, le beurre, les oeufs ou encore l’huile de tournesol…et en grandes quantités dans les

denrées alimentaires proposées par l’industrie agroalimentaire.

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

2 Réponses à “LES OMEGAS 3”

  1. net dit :

    I need to start up a website but i don’t want to use a free web host. I will be using the website for a webcomic but i’m not sure how to go about it. Can someone help me?.
    net http://sjlkdfjsdklj.net

  2. here dit :

    What are the laws on republishing newspaper articles in a book? Are there copyright issues?
    here http://postgradouagrm.net/?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=8861

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant