• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 5 janvier 2009

LE RADIS NOIR

Posté par eurekasophie le 5 janvier 2009

radisnoir2.jpg Le radis noir draine le foie, active la sécrétion de la bile et son élimination.

Il est donc recommandé lorsque l’on fait subir à son organisme quelques surcharges alimentaires. Cru, on le trouve facilement sur les étals de légumes. Vous pouvez le déguster coupé en tranches en évitant de le tartiner de beurre avant de le croquer. Vous pouvez aussi mixer le radis noir pour en extraire le jus et en avaler un verre à liqueur avant chaque repas.

Ce que l’on apprécie aussi beaucoup chez le radis noir c’est qu’il peut être ajouté aux salades, et on peut également le cuisiner, comme les navets, il supporte très bien la cuisson à la vapeur douce et sa saveur rappelle celle du rutabaga. Ca vaut la peine d’essayer….

En plus de ses grandes qualités sur la sphère hépatique, le radis noir est réputé depuis des siècles pour son efficacité contre la toux. Pour cela , il faut préparer un sirop. Il existe deux modes de préparations.

  • La première consiste à couper 50 g de radis noir en fines lamelles, à les mettre dans un assiette creuse et à saupoudrer de sucre. Vous couvrez et laissez reposer 24 heures avant de recueillir le jus.
  • L’autre méthode consiste à creuser un trou profond dans le radis et à  le remplir de sucre candi. Vous suspendez ensuite le radis au-dessus d’une assiette creuse et vous laissez s’écouler le sirop. On recommande 4 à 6 cuillères à café de sirop par jour pour chasser la toux.

Que faire comme entrée pour le repas de midi?

Je pense que vous aussi vous vous posez souvent la question!

Je fais souvent des crudités, car j’adore ça et puis il me faut mon quota de légumes par jour. Bon, mis à part la salade, carottes râpées, betteraves, pamplemousses et j’en passe…parfois il m’arrive de tourner en rond et je ne sais plus quoi proposer. Pourquoi pas une verrine de fonds de frigo? Tiens, j’ai un peu de radis noir râpé, une cuillère de tapenade verte qui se lamente toute seule, deux feuilles de salade qui se battent entre elles, une orange dans le compotier qui ne demandait qu’a être pelé et deux malheureuses olives qu’on avait oubliées de manger! Tout ce beau petit monde, m’a permis de créer une bonne entrée surprenante, colorée et parfaitement en harmonie au niveau des saveurs. A tester! biensûr avec vos restes à vous…

recette1.jpg

 

Ingrédients pour deux verrines:

  • 1/2 radis noir
  • 1 cs de tapenade
  • 2 feuilles de salade
  • 1 orange
  • 4 olives
  • graines de pavot
  • 1 cs d’huile d’olive
  • sel, poivre

Pelez et râpez le radis noir très finement, assaisonnez le avec la moitié d’huile, salez, poivrez.

Pelez et coupez l’orange en petits dés.

Dans une verrine disposez dans l’ordre à l’aide d’une petite cuillère:

  • le radis noir
  • la tapenade
  • la salade en chiffonade
  • les dès d’orange
  • les olives
  • les graines de pavot.
  • Finir avec le reste d’huile d’olive.
  • C’est prêt déguster!

Petits conseils de Sophie : Osez mélanger le sucré/salé, c’est toujours surprenant!

  • J’adore le radis noir, en plus il parait que pendant les mois d’hiver, il aide à combattre les infections.
  • ligne23fruits.gifligne23fruits.gifligne23fruits.gif

    Canapés de radis noir aux noix de Saint-Jacques

    Voici une recette très simple et vraiment délicieuse, à servir pour l’apéritif, lors d’un buffet ou en entrée, comme nous ce soir. Je trouve que le radis noir est un légume très fin, avec beaucoup de caractère. Il figure d’ailleurs dans de nombreuses recettes de grands chefs. Dégusté nature, au sel avec une tartine de beurre ou en crème, il peut également servir de support à de délicieuses crèmes fromagères, comme j’ai l’habitude de faire. Pour cette version de canapé, j’ai utilisé des noix de Saint-Jacques et leur corail que j’ai cuit, émietté et mélangé avec une mayonnaise. Au final, ces bouchés sont autant croquantes et piquantes, que moëlleuses et savoureuses.

                        LE RADIS NOIR  dans 

    Ingrédients pour une vingtaine de canapés
    Un radis noir moyen – 300 g de noix de Saint-Jacques – 3 cuillères à soupe d’huile d’olive (soit 15 ml)- 120 g de mayonnaise – poivre, persil et carottes en julienne pour la décoration.
    Temps de préparation : 20 min
    Niveau : facile
    Coût : un peu onéreux

    1- Faites revenir à la poêle les noix de Saint-Jacques avec l’huile d’olive pendant 6/7 minutes. Trop cuites, elles deviennent caoutchouteuses. Laissez un peu refroidir.
    2- Mettez de côté le corail et émiettez les noix de Saint-Jacques à la fourchette.
    3- Sélectionnez les morceaux de corail oranges et écrasez-les à la fourchette.
    4- Dans une jatte, mélangez les noix de Saint-Jacques, le corail et la mayonnaise. Disposez au réfrigérateur.
    5- Epluchez le radis noir et coupez-le en rondelles d’un demi-centimètre. Sortez du réfrigérateur la préparation aux noix de Saint-Jacques et disposez une petite cuillère à café sur chaque rondelle de radis noir.
    6- Décorez avec le poivre, les filaments de carottes et le persil. Mettez de nouveau au frais avant de servir.

     

    Publié dans "R**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 6 Commentaires »

    if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

    LE DESMODIUM ….LA PLANTE DU FOIE (1)

    Posté par eurekasophie le 5 janvier 2009

    desmodium.jpgLE DESMODIUM, LA PLANTE DU FOIE

    Cette plante africaine a été rapportée dans les années 1970 par le Dr Pierre Tubéry. Depuis, elle a été utilisée par des dizaines de milliers de personnes qui ont pu se débarrasser des troubles hépatiques les plus graves.

    Le cheminement d’une découverte
    Tout a commencé vers 1960. À cette époque, le Dr Pierre Tubéry et son épouse le Dr Anne-Marie Tubéry-Crauzes exercent dans un dispensaire au Cameroun. Ils recueillent les témoignages de plusieurs Européens guéris en quelques semaines d’hépatites sévères. Grâce à un infirmier camerounais, ils réussissent à identifier la plante utilisée par les guérisseurs traditionnels : le Desmodium adscendens. De retour en France, avec d’autres scientifiques de la faculté des sciences de Toulouse, ils commencent des recherches botaniques, phytochimiques, toxicologiques et pharmacologiques. D’autres laboratoires en Europe et en Afrique s’y mettent aussi. Ainsi, trois études du Centre International de Toxicologie d’Évreux, montrant une totale absence de toxicité, sont confirmées par des scientifiques de Metz et de Montpellier. L’analyse des principes actifs révèle une concentration d’alcaloïdes (dont l’isovitexine), de saponines, d’antocyanes et de flavonoïdes. En 1994, Olivier Heard, de la faculté de pharmacie de Tours, réussit à expliquer le fonctionnement du Desmodium adscendens qui agit comme protecteur de la cellule hépatique.

    Il soigne le foie et de nombreuses affections
    En France, la première guérison spectaculaire a été observée en 1973. (…) Rapidement, le remède s’est imposé comme le traitement naturel le plus efficace pour lutter contre les agressions que subit le foie, qu’elles soient virales ou chimiques, notamment suite à une intoxication alcoolique ou médicamenteuse. (…) De nombreux essais cliniques en France, en Italie et au Mali ont confirmé l’action de la plante, non seulement pour les troubles hépatiques, mais aussi pour ses deux autres indications majeures : pendant un traitement de chimiothérapie et en cas d’allergies.

    • La chimiothérapie

    Le desmodium sous forme de tisane ou de soluté concentré, permet de mieux supporter les effets secondaires de la chimiothérapie.

    • Les allergies

    La tisane de desmonium permet de soulager l’asthme et l’eczéma. L’oedème de Quincke avec récidive peut aussi disparaître.

    • La fibromyalgie

    Les fibromyalgiques témoignent d’une amélioration grâce au desmodium, avec une accalmie des spasmes musculaires.

    Soyez un consommateur averti

    Le desmodium est disponible sous différentes formes et différentes marques dans la plupart des pharmacies, magasins de produits naturels.

    Les prix « normaux » sont de 10,50 € les 100 grammes de plante sèche et de 16 € le soluté concentré enflacon de 150 ml . Mais on trouve aussi des sirops liquides à 80 € les 200 ml !!!!!!

    Il est difficile de comprendre de tels écarts de pix, quand on sait que le desmodium est une plante très commune !!!!

    Autre problème: la faible concentration des gélules. Certains patients se plaignent de l’inefficacité de la plante, mais oublient de faire un calcul évident :

    6 gélules de 200 mg de poudre de feuilles correspondent à 1,2 g de desmodium. Or,la dose quotidienne nécessaire en cas de problème hépatique est estimée à au moins 8 g de plante sèche.

    Quelle posologie ?

    • Décoction: 1 litre d’eau froide pour 8 à 10 g de plante sèche par jour. Porter à ébullition douce pendant 10 minutes. Boire dans la journée. Pour les troubles hépatiques ou les allergies, il faut suivre ce traitement de 8 jours à plusieurs semaines.

    Pour une chimiothérapie, il faut cmmencer 3 jours avant et continuer 7 jours après la chimio.

    • Solution concentrée : 2 à 4 cuillerées à café par jour avec la même durée de traitement que la tisane.
    • Gélules:  Il en existe de toutes sortes à tous les prix. Les laboratoires conseillent de 4 à 8 gélules par jour; en réalité, c’est souvent insuffisant. Il faut donc faire un calcul à partir du poids de plante dans chaque gélule pour atteindre la dose conseillée de 8 à 10 g par jour.

    desmodium2.jpg

    • Aucune contre indication

    Selon toutes les études, toxicologiques et pharmacologiques, il n’y a pas d’effet secondaire. Selon certains témoignages, certains patients en prennent pendant plus de 6 mois et n’ont observé que des effets positifs. Certaines personnes trouvent la tisane désagréable, d’autres, au contraire, la boivent avec plaisir. A chacun de se faire une idée . Pour adoucir on peut ajouter du miel ou, mieux encore, du sirop de kitul… mais il faut éviter le sucre. On peut associer le desmodium à d’autres plantes hépatiques comme le chardon-marie, ou le romarin. Et, pour drainer le foi, mangez des artichauts, des pissenlits, ou du radis noir.

    Publié dans LA PLANTE DU MOIS | 6 Commentaires »

    ETUDES, CHIFFRES ET FAITS

    Posté par eurekasophie le 5 janvier 2009

    gifzutilpleut.gifL’EAU DE PLUIE N’EST PAS POTABLE …

    La récupération de l’eau de pluie semble être une initiative de bon sens…..pourtant, il faut limiter ce geste « écolo » à l’utilisation pour les toilettes ou le lavage des sols. La Direction Générale de la Santé (DGS) rappelle que « l’eau de pluie présente une contamination microbiologique et chimique supérieure aux limites de qualité retenues pour l’eau potable distribuée par le réseau public ». On peut aussi en déduire qu’il n’est pas recommandé d’arroser son jardin avec de l’eau de pluie………Cette annonce gouvernementale confirme officiellement la pollution excessive de l’air…..puisque l’eau ne devient de pluie qu’en traversant l’atmosphère.

    Eau de pluie interdite: à quand une interdiction de l’air qu’on respire ?

    Vos commentaires sur cet article m’ont incités  » à creuser  » un peu le sujet et voici ce que j’ai trouvé sur la consommation de l’eau de pluie:

    Peut-on récupérer les eaux de pluie pour la consommation humaine ? Il existe des systèmes de récupération des eaux de pluie dans plusieurs pays du Monde. Ces eaux, normalement captées par les toits des bâtiments à proximité, se retrouvent dans des citernes et elles peuvent être consommées si on a pris les précautions d’usage : évacuation des eaux de première pluie, utilisation de matériaux inertes (toits, goulottes,…), nettoyage périodique de la citerne,…et surtout désinfection ou stérilisation des eaux récupérées.

    Pour plus d’informations, cliquer ici : flchebas32.gif

    http://www.oieau.fr/ReFEA/module3.html#pluie

    lignebarre2.giflignebarre2.giflignebarre2.gif

    montre.gifLa chronothérapie

    Francis Lévi, de l’Université de Paris-Sud, a découvert que le moment où l’on administre un médicament peut diviser par 5 les effets indésirables et multiplier par 2 l’efficacité des traitements. Ainsi, dans le cas d’une chimiothérapie, selon le médicament administré, le moment optimal du traitement pourrait se situer entre 1 h et 4 h du matin ou de 1 h à 4 h de l’après-midi. Des logiciels seront bientôt disponibles pour calculer les effets pharmacologiques de chaque médicament en fonction du cycle biologique de chaque patient.

    lignebarre2.giflignebarre2.giflignebarre2.gif

    panneau4.jpg L’apnée du sommeil serait un tue-l’amour ?

    Des chercheurs de l’Université de Louisville aux Etats-Unis affirment que le manque d’oxygène induit par l’absence de respiration fait baisser de moitié les capacités et les fréquences érectiles. Ils ont précisé: «  Cette étude a été faite sur un modèle animal, mais il est fort probable que de la même manière, l’arrêt chronique de la respiration provoque une diminution de l’oxygène dans le sang et perturbe la fonction érectile des hommes. »

    lignebarre2.giflignebarre2.giflignebarre2.gif

    huile.gifL’huile d’olive fait mincir !!

    Plusieurs études ont montré que l’huile d’olive diminue l’appétit, la fréquence des repas et donc peut aider à mincir. Des chercheurs de l’Université de Californie ont voulu comprendre le mécanisme. Ils ont découvert que l’acide oléique, un des composés de l’huile d’olive, est converti dans l’intestin en une hormone, l’OEA (oleoylethanolamide) qui augmente la sensation de satiété.

     

    Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | 2 Commentaires »

    LA SELECTION DE LIVRES

    Posté par eurekasophie le 5 janvier 2009

    arbres.jpgL’arboriculture bio

    Enfin un livre complet, précis et bien illustré pour les professionnels et les jardiniers amateurs. Il ne s’agit pas seulement de recettes traditionnelles, mais de l’expérience d’un arboriculteur qui a recherché les causes des maladies, identifié les ravageurs, mis au point des traitements originaux. Des photos, des fiches techniques, des croquis, des explications pour tout savoir sur les amendements, la taille, les traitements.

    Indispensable pour sauver ou préserver vos arbres.

    Les soins naturels aux arbres

    Auteur : Eric Petiot

    Editeur : Terran

    Disponibilité : Disponible immédiatement

    ISBN : 978-2-913288-82-9

    Nombre de pages : 176 pages

    Dimensions : 16 x 24 (mm)

    18.00 €

    Pour plus de détails flchebas31.gif

    http://www.terran.fr/catalogue/3-Jardin/1076-Les-soins-naturels-aux-arbres.html

    Poison de tous les jours

    200 fois plus sucré que le sucre et sans apport calorique, cette petite poudre blanche est devenue la reine du « light » et des régimes amincissants. D’innombrables études montrent que cet édulcorant est sans danger. Sauf que toutes ces études ont été financées par l’industrie pharmaceutique. A l’inverse, les recherches scientifiques indépendantes montrent que la prise régulière d’aspartame est liée à une forte augmentation des risques de plusieurs problèmes de santé: cancer, Alzheimer, problème de vue, dépression et même, contrairement aux idées reçues, prise de poids.

    aspar.bmp

    L’aspartame – Sucre ou poison ?

    Sylvie Simon

    Broché

    Paru le: 14/04/2008

    Editeur: Guy Trédaniel

    ISBN: 978-2-84445-890-2

    EAN: 9782844458902

    Nb. de pages: 125 pages

    Poids: 185 g

    Dimensions: 14cm x 21cm x 1,2cm

    Prix Decitre : 11,40€
    Prix éditeur : 12,00€

    Pour plus de détails: flchebas31.gif

    http://www.decitre.fr/livres/L-aspartame.aspx/9782844458902

    Publié dans QUELQUES LIVRES POUR VOUS | Pas de Commentaire »

     

    Quantum SCIO |
    Le Mangoustan |
    actumed |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
    | Psychothérapeute PAU
    | Soleil levant