• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 20 décembre 2008

ELLES STIMULENT LES SENS…….

Posté par eurekasophie le 20 décembre 2008

coeur2.gifBeaucoup de légendes, venues parfois du fond des âges, et variant d’une région du monde à une autre, entourent le pouvoir

aphrodisiaque de certaines plantes. La sélection fait ici la part des mythes pour ne retenir que la présence des principes actifs, plus

ou moins concentrés, ayant une action reconnue sur la tonicité sexuelle et l’éveil du désir.

coeur.gif

LE CELERI

Le céleri contient des vitamines A, C, B, P, minerais et oligo-éléments. Il est excellent pour les muscles et liquéfie le sang, ce qui lui confère un pouvoir admis pour prolonger l’érection ( qu’il ne saurait toutefois déclencher). Il réduit aussi les niveaux de cholestérol et aide les artères à combattre le vieillissement. Les Romains ont consacré le céleri à leur dieu Pluton, le dieu du sexe et…….de l’enfer.

A noter: le céleri rave, à consommer cru et râpé, est beaucoup plus concentré en principes actifs que dans sa forme « branche ».

CLOUS DE GIROFLE

C’est un des plus puissants aphrodisiaques naturels. La poudre obtenue par le broyage de deux clous de girofle peut provoquer l’érection dans l’heure qui suit, et la prolonger. Cette épice fonctionne également, et peut-être mieux encore, chez les femmes, dont elle exhacerbe la sensibilité et l’éveil des sens, surtout sous forme d’huile essentielle (à diluer dans de l’huile de coco pour un massage sensuel). Il est également valide contre la fatigue mentale et physique et aussi pour la perte de mémoire.

GINGEMBRE

Ses principes actifs ont pour pincipales propriétés d créer de flux chauds dans l’organisme. Consommé dans une boisson chaude (du thé bouilli ou du lait pur par exemple) il peut provoquer l’érection chez l’homme et une grande exitation, avec effet quasi immédiat chez la femme. Attention: à doses excessives, il irrite les intestins.

RAIFORT

Les propriétés aphrodisiaques de cette racine sont soit fulgurantes, soit inexistantes selon les personnes. Il est recommandé, pour un effet immédiat , de mâcher un petit morceau sans l’avaler, et de placer le tout quelques secondes sous la langue, avant de l’ingérer.

CORIANDRE

C’est la graine sèche qu’on utilise, macérée dans du vin. Cette graine provoque un effet euphorique, particulièrement pour les femmes. Toutefois il est recommandé pour les hommes de ne pas abuser de la substance afin d’éviter les effets opposés.

JASMIN

Dans le jasmin, c’est le parfum de la fleur, essentiellement le jasmin espagnol, qui libère des principes actifs excitants les sens. Très efficace chez les femmes, il peut constituer la base d’une pommade de massage. En Inde, les jeunes filles en font des tresses qu’elles placent dans leur cheveux. Le thé au jasmin, à condition qu’il soit naturel et pas aromatisé de façon artificielle, est également un aphrodisiaque féminin reconnu.

MOUTARDE

Elle stimule directement et immédiatement l’action des glandes sexuelles. Elle peut être utilisée en cataplasme ou, pour une action renforcée, fortement diluée dans de l’huile de palme sous forme de massage. Il y a trois genres de moutarde: noir, blanche et jaune d’Inde. Les graines de moutarde jaune d’Inde font partie des principaux rituels d’amour du Kamasoutra.

SAFRAN

Le safran a des propriétés stimulantes, ayant une action comparable à celle des hormones. Il s’applique directement, en très petite quantité, sur les zones érogènes. Soyez prévenu d’un effet secondaire presque toujours observé: le fou rire incontrôlable !!

THYM

Tonique pour les nerfs, le thym est aussi un aphrodisiaque doux, provoquant la prolongation de l’érection chez l’homme et celle de l’orgasme chez la femme. C’est aussi un puissant purificateur pour le corps, qui participe au décuplement du plaisir sexuel chez les partenaires.

VANILLE

C’est surtout l’effet euphorisant qui est recherché avecla vanille, qui combat l’asthénie sexuelle et agit sur le système nerveux central. Par son odeur, elle intervient indirectement sur la stimulation sexuelle et participe à « débrider  » l’expression du plaisir chez la femme.

POIVRE DE CAYENNE

Avec un taux élevé de vitamine C, il est un agent excitant qui stimule la circulation et directement l’érection, qu’il renforce de façon très nette et prolongée. Les piments mexicains rouges et verts ont les mêmes propriétés.

Publié dans DES PLANTES NOMMEES DESIR | 3 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

1) ARGILE…..TERRE DE BIENFAITS

Posté par eurekasophie le 20 décembre 2008

couchesdargiledansunecarriere3.jpg   Couches d’argile dans une carrière

Il n’est pas exagéré de dire que cela fait des millénaires que l’argile est utilisée comme agent thérapeutique. En effet, les égyptiens

l’utilisaient dans le procédé de momification comme élément purificateur mais également pour soigner les malades. Pline l’Ancien

en faisait également mention .

argileblanche.gifArgile blanche en poudre

Plus proche de notre époque l’argile est largement utilisée par les pionniers de la naturopathie allemande. Le curé Kneip popularisa le cataplasme à base d’argile et de vinaigre. Le mahatma Gandhi, féru de techniques de purifications, utilisait aussi régulièrement l’argile à cette fin. Durant la premierre guerre mondiale de 1914-18, les médecins allemands et autrichiens utilisèrent l’argile pour vaincre une épidémie de dysenterie qui faisait des ravages dans les armées. A notre époque, l’argile est toujours considérée comme une arme thérapeutique par de nombreux naturopathes. On l’utilise avec succès dans denombreux centres de santé holistiques et de nombreux spas l’utilisent à des fins de soins esthétiques ou pour contrer les effets du stress.

En fait, l’argile est une arme très puissante contre un nombre important de maladie, et elle n’occupe peut-être pas encore toute la place qui lui revient.

argileblanchekaolinite.jpg Argile blanche en morceaux                                           

Mais d’abord, qu’est ce que l’argile ?

L’argile est une roche sédimentaire meuble, provenant de la décomposition d’espèces minérales appelée « feldspaths » composés principalement de silicate d’alumine. Elle est imperméable, grasse au toucher et elle peut-être facilement façonnée lorsqu’elle est imbibée d’eau. On la retrouvegénéralement dans le sous-sol à un mètre de profondeur. Elle est composée de nombreux minéraux, tels que : silice, aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse, de la chaux.

argileverteenmorceaux.jpg  Argile verte concassée

L’efficacité thérapeutique de l’argile sera d’autant plus importante que celle-ci aura été exposée au soleil, à l’air et à l’eau des intempéries.

argileverte.jpg  Masque à l’argile verte

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | Pas de Commentaire »

2) LES PROPRIETES BIENFAISANTES DE L’ARGILE

Posté par eurekasophie le 20 décembre 2008

couchesdargiledansunecarriere2.jpg   Couches d’argile dans une carrière

Les bienfaits de l’argile

L’argile possède un pouvoir absorbant, une action adsorbante, et des vertus antiseptiques. C’est un remède doté de l’intelligence de la nature. On dit de lui qu’« il identifie le mal et le neutralise ». L’effet essentiel de cette terre réside, sans aucun doute, dans sa capacité d’absorption. Ses particules sont tellement minuscules et, pour cette raison, la tension de leur surface tellement grande, que d’énormes quantités de poison peuvent être absorbées. La terre peut absorber non seulement l’eau mais aussi des gaz. Ce pouvoir absorbant est tellement important que 5 grammes d’argile seront suffisants pour absorber complètement une solution composée de 10 cm3 d’eau et de bleu de méthylène à 0.1% .

Concernant son pouvoir adsorbant, il faut d’abord ne pas confondre adsorbant et absorbant.

Lorsqu’il y a absorption, il y a imprégnation ( l’éponge absorbe l’eau),  lorsqu’il y a adsorption, il y a fixation ( l’argile fixe l’élément indésirable (l’attrape) et l’emmène pour l’éliminer. L’argile adsorbe ainsi toutes les impuretés, les substances toxiques, et les élimine. Cette matière possèderait aussi, mais c’est plus discuté, des vertus antiseptiques. L’argile détruirait en effet les germes pathogènes. Elle le fait avec intelligence, en ne détruisant pas la flore bactérienne bienfaisante pour la santé. Elle consolide les tissus atteints et guérit les plaies et blessures.

L’abbé Kneipp remarquait que: « l’argile arrête l’inflammation, attire les matières morbides, putrides, les absorbe et purifie de cette manière les abcès et les ulcérations ».

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | Pas de Commentaire »

3) COMMENT UTILISER L’ARGILE ?

Posté par eurekasophie le 20 décembre 2008

couchesdargiledansunecarriere1.jpg     Couches d’argile dans une carrière

Usage interne

L’usage interne devrait cependant être pratiqué sous supervision d’un praticien de santé qualiié dans ce genre de traitements. En effet, il y a certaines contre-indications et certaines précautions à suivre pour cette utilisation. Cependant, il y a un moyen d’utiliser l’argile sous forme interne de façon sûre: C’est de préparer une « eau d’argile ». Cette eau se prépare en faisant macérer une nuit:

1/2 à 1 cuillère à thé d’argile, dans un grand verre d’eau (250 cl).

Le matin, à jeun, boire l’eau sans mélanger, en prenant soin de ne pas consommer l’argile déposée au fond du verre.

PRECAUTIONS

Au début de la cure, commencez par 1/2 de cuillère à thé et augmentez progressivement jusqu’à 1 cuillère à thé.

La cure se fait normalement sur 10 jours. Durant cette cure il ne faut pas consommer d’huiles. S’il y a constipation, prendre une tisane laxative et augmenter la consommation d’eau. Au besoin, réduire la quantité d’argile utilisée dans la préparation.

Usage externe

Ce sera sous forme de cataplasmes ou d’enveloppements que l’argile sera le plus souvent utilisée.

Cataplasme: La préparation de la pâte constituant le cataplasme se fera au moyen d’argile en poudreou en morceaux. Ajouter à l’argile de l’eau de source, ou filtrée (ne pas utiliser d’eau du robinet, surtout lorsqu’elle est traitée). Pour obtenir une pâte homogène, il suffit généralement de couvrir l’argile d’eau. Si le résultat est une pâte trop liquide il suffira d’ajouter de l’argile pour épaissir la pâte. Si vous utilisez de l’argile en poudre, la pâte se prépare en moins de 2 minutes. Si vous utilisez des morceaux, cela peut prendre jusqu’à une heure, selon le type d’argile.

platdargileconcassee.jpgplatdargileentrempage.jpgplatdargilepourcataplasme.jpg

       Les 3 étapes pour faire un cataplasme

Le cataplasme aura une épaisseur de 1 à 2 centimètres. Il doit avoir une taille suffisante pour couvrir la zone corporelle à traiter.

Ne jamais traiter une zone couvrant plus d’un organe à la fois.

Par exemple: ne pas couvrir d’un même cataplasme la région du foie et de l’estomac, et de même pour tous les autres organes.

Un seul cataplasme à la fois, un seul organe à la fois !

S’il s’agit de traiter une douleur dont l’origine n’est pas clairement établie. Couvrir la zone de la douleur au moyen du cataplasme ( si la douleur persiste plusieurs jours, ou si elle est trop aigüe, il faut rapidement établir un dagnostic médical).

cataplasmepretaposer1.jpg  Cataplasme prêt à poser.

Le cataplasme peut-être placé directement sur la peau, ou encore enveloppé dans un linge propre ou des feuilles de papier tout usage. On laisse le cataplasme au minimum une heure, en moyenne deux heures et dans certains cas toute une nuit (si il est bien supporté).

Le cataplasme peut-être appliqué froid, tiède ou chaud dans certains cas. S’il s’agit de traiter une inflammation ou dans un cas de fièvre, l’argile sera appliquée froide. Pour traiter ou revitaliser un organe (foie, estomac, pancréas, coeur) on utilisera un cataplasme tiède ou chaud. Normalement c’est la température de l’eau qui déterminera la température du cataplasme. S’il est nécessaire de réchauffer celui-ci, le faire au bain-marie.

La compresse ou enveloppement: il est parfois préférable d’utiliser cette forme de traitement. Pour ce faire, on prépare une pâte beaucoup plus liquide, donc contenant plus d’eau et moins d’argile. On trempe une toile propre dans cette préparation et on place la compresse ou l’enveloppement sur la partie à traiter.

entorsedugenou.jpg             brulureaudoigt1.jpg                                

Entorse du genou                                                             Brûlure au doigt

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 3 Commentaires »

4) UTILITE DE L’ARGILE

Posté par eurekasophie le 20 décembre 2008

couchesdargiledansunecarriere.jpg  Couches d’argile dans une carrière

L’argile peut-être utilisée dans presque toutes les affections. Dans les cas de fièvres, placer un cataplasme d’argile froide sur le bas ventre. Cela aidera à soulager le malade et à garder la fièvre dans des limites thérapeutiques (rappelons-nous que la fièvre est un système de défense destiné à détruire les germes pathogènes dans l’organisme).

ATTENTION: ne jamais réutiliser un cataplasme d’argile. Le jeter après utilisation. Par contre, la pâte d’argile non utilisée, peut-être gardée et réutilisée. Si elle a séché, il suffit de rajouter de l’eau.

Il faut savoir aussi qu’il existe des argiles de différentes couleurs . Ces différences sont causées par les différences de composition minérale des argiles.

argile5couleurs.jpg

Différentes argiles de même couleur, mais de provenances différentes, peuvent donner des résultats thérapeutiques différents. Lorsque l’on n’obtient pas de résultats avec une argile, il sera utile d’essayer un nouveau traitement avec une argile d’une provenance différente.

Les couleurs les plus courantes, sont l’argile blanche, la grise et la verte. Certains auteurs recommandent la blanche pour l’usage interne et la verte pour l’usage externe. En fait, l’argile grise conviendra parfaitement pour l’usage interne et externe, tandis que la verte sera excellente pour les cataplasmes en usage externe.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | Pas de Commentaire »

BOUQUET

Posté par eurekasophie le 20 décembre 2008

bouquetfleur1.gifLorsqu’il commence à se flétrir, une astuce vous permettra d’en profiter encore un petit peu en procédant ainsi: tremper les queues des fleurs dans de l’eau bouillante et, lorsqu’elles auront retrouvé un peu de leur fraîcheur, couper la partie de la tige qui vient d’être immmergée dans l’eau chaude. Vous pourrez alors reconstituer votre bouquet et le placer dans de l’eau fraîche comme auparavant.

Voici une astuce qui me vient de Rvallou, qui la tient de sa grand-mère!  Mettre une pièce jaune dans le fond du vase.

Voilà , moi j’aime bien quand on me donne des tuyaux ! C’est sympa, convivial cet échange de bons procédés, et tout à fait dans l’esprit de mon blog.

N’hésitez pas à m’envoyer des astuces ou des vieilles recettes de grand-mères, je les publierai avec plaisir sur le blog.

Alors, merci Rvallou !

Publié dans "Bu.r.o..i..a", Astuces de "Z" a  "A" | 3 Commentaires »

LES ELIXIRS D’AMOUR …..

Posté par eurekasophie le 20 décembre 2008

decofeuxartifices.gifphotosexy.jpgdecofeuxartifices.gif

OUPPPPS ! Quel feu d’artifice !  LOL !

FABRIQUEZ  VOS ELIXIRS  D’AMOUR………

La tisane du désir

Effet: progressif et durable, décontractant.

Faire chauffer 1 litre d’eau, ajouter 4 tasses de persil frais haché.

Retirer du feu et laisser infuser 1 heure.

Filtrer et réchauffer sans laisser bouillir

Dosage: 2 tasses /personnes, 20 minutes avant les activités sexuelles.

Attention: il ne faut pas en abuser !

La muscadine

Je vais en premier lieu vous parler du macis de muscade (dont vous aurez besoin pour préparer cette recette).C’est la fine couche entourant la noix de muscade. D’une belle couleur rouge quand il est frais, le macis devient orange en séchant. Le macis a un goût plus fin que celui de la muscade et la remplace dans tous ses usages.

macis2.gif

Effet : immédiat, très puissant, mais ayant tendance à altérer le jugement à trop forte dose……

2 litres d’eau de bonne eau de vie + 15 grammes de cannelle + 40 grammes de zeste de citron + 30 macis de muscade + sirop de canne.

Mêler le tout, laisser macérer un mois, filtrer.

Attention aux fausses noix de muscade: la malabarica de l’Inde, l’argentea de Papouasie sont parfois vendues à la place de la vraie noix de muscade mais elles n’en possèdent ni l’odeur ni le goût, ni les vertus.

Une autre tisane aphrodisiaque

1/4 de litre d’eau

1 pincée de poivre

1 cuillerée à café de gingembre

1 cuillerée à café de cannelle

1 pincée de vanille

1 pincée de muscade

1 clou de girofle

Le zeste d’1 citron

1 poignée de feuilles de menthe

Laissez infuser le tout 10 minutes au moins dans l’eau bouillante. Cette tisane piquante et poivrée est légèrement excitante: à boire les yeux dans les yeux !

  • Cocktail « Aphrodisiaque »

    • Faites chauffer dans une casserole l’équivalent d’un verre de porto rouge et l’équivalent d’un verre à digestif de liqueur d’oranges (Cointreau, Curaçao, Grand Marnier ou Triple sec). Arrêtez le feu avant l’ébullition. Servez dans une tasse, ajoutez une rondelle de citron et un peu de noix de muscade, et buvez chaud.

  • Publié dans DES PLANTES NOMMEES DESIR | 5 Commentaires »

     

    Quantum SCIO |
    Le Mangoustan |
    actumed |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
    | Psychothérapeute PAU
    | Soleil levant