• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 23 novembre 2008

PRENDRE SOIN DE SOI (2)

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

lgumes6.giflgumes6.bmplgume4.giflgumes5.giflgume3.giflgume2.giflgume1.gif 

EQUILIBREZ VOTRE ALIMENTATION

Une alimentation équilibrée permet d’être bien dans son corps mais aussi dans sa tête. Durant l’hiver, faites le plein de vitamines et d’oligo-éléments pour éviter les petits maux et rester en pleine forme.

Pourquoi est-ce si important d’avoir une alimentation équilibrée ?

Cela permet d’apporter à son organisme tous les nutriments essentiels tels les lipides, les glucides et les protéines mais aussi les éléments énergétiques comme les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments et les fibres. Et pour que votre corps bénéficie d’une alimentation équilibrée, et ne présente aucune carence, il faut penser à varier au maximum ses apports en évitant de privilégier telle ou telle catégorie d’aliment.

Manger varié et équilibré est bon pour la santé mais permet aussi de se sentir bien dans sa tête. Et pour que le bien-être psychologique soit total, il est important de conserver la notion de plaisir en s’octroyant de tempsen temps une douceur. Ce qui évite la sensation de frustration pouvant entraîner un comportement alimentaire pulsionnel et donc des dérives. Enfin, n’oubliez pas que pour se sentir bien la pratique d’une activité physique est également indispensable.

lignesparatrice11.giflignesparatrice11.giflignesparatrice11.gif

 

En faisant le plein de vitamines et d’oligo-éléments, on évite donc coups de blues et fatigue, typiques de l’hiver ?

Les vitamines interviennent en effet dans de nombreuses réactions métaboliques de l’organisme, il est donc important d’en bénéficier. Car une carence entraîne immanquablement de la fatigue, un manque de concentration, de l’irritabilité…….voire des troubles plus impàortants si les déficits se prolongent.

Ne lésinez pas sur la consommation de fruits et légumes en privilégiant ceux de saison. Car ces derniers bénéficientd’une culture plus qualitative et offrent donc de meilleures qualités nutritionnelles. Sinon, optez pour des produits surgelés qui présentent plus de nutriments que les produits frais qui patientent un peu trop dans le bac du réfrigérateur et perdent ainsi leurs bienfaits.

lignesparatrice11.giflignesparatrice11.giflignesparatrice11.gif

Menus de saison pour entretenir sa forme

MENU 1

* Salade de mâche aux noix, comté et pomme.                                                       

* Tarte aux poireaux, carottes et thon.                                                                                            

* Pomme à la cannelle.

Bienfaits                                                                                                 bonapptit.gif

         

Ce menu est très riche en diverses vitamines grâce notamment à la salade, aux pommes, aux carottes, au poisson et à la farine complète utilisée dans la pâte à tarte. Il offre aussi un apport en antioxydants et bonnes matières grasses (oméga 3) via les noix et le poisson gras.

S’ajoute à cela du calcium avec le comté qui présente l’avantage d’offrir plus de goût que le gruyère. Les fibres sont présentes en bonne quantité dans les légumes et fruits mais également dans la farine complète utilisée dans ce menu.

MENU 2

* Soupe de légumes verts (poireaux, courgettes, haricots verts, brocolis) et sa touche de crème.

* Papillote de saumon au curry sur lit d’épinards et son riz complet.

* Coupe de kiwis au fromage blanc arrosé de miel et de citron.

                                                                                                                   bonapptit.gif

Bienfaits

Celui-ci est également riche en vitamines grâce à la présence de légumes verts et de fruits de saison, mais aussi en oméga 3 et antioxydants avec le saumon. S’ajoute à cela du calcium avec le laitage et les légumes. Préférez le fromage blanc à 20 % qu’entièrement allégé car il possède davantage de vitamines. Enfin, la consommation des céréales complètes (ici le riz) ralentit la digestion et évite les fringales .

MENU 3

* Terrine de légumes (carottes, lentilles, chou-fleur).

* Escalope de dinde à l’estragon, champignons et endives.

* Cake aux poires et aux amandes

                                                                                                                                      bonapptit.gif

Bienfaits

Les légumes de la terrine et ceux du plat sont riches en vitamines diverses. Les féculents sont présents avec les lentilles et le cake qui rassasient de façon durable tout en apportant des nutriments comme le fer. Le cake est préparé avec de la farine complète pour un apport maximal en oligo-éléments et vitamines. La sensation de satiété est aussi fournie par les champignons grâce à leur important taux en chrome. Ce nutriment présente l’avantage de réguler la glycémie. Enfin, ce menu est plutôt allégé en matières grasses car la viande de dinde est maigre. Quant aux graisses dans le cake, elles demeurent de bonne qualité. En effet, le beurre sera remplacé par de l’huile de tournesol. Par ailleurs, l’apport en fibres n’est pas négligeable.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

PRENDRE SOIN DE SOI (1)

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

Chacun reconnaît que le bien-être passe par la pratique d’un loisir, d’une activité, qu’il nécessite de prendre le temps de s’occuper

de soi……Mais au quotidien, difficile de s’y résoudre. Pourtant, les bienfaits sur le corps et l’esprit sont indéniables. Alors, comment

procéder ? Suivez le guide.

                                                                                                                           

                                                                                                                                   personnages3emeage5.gif

En matière de loisirs, le comportement des Français a changé, principalement en raison des 35 heures et des RTT. Aujourd’hui, ils disposent davantage de temps libre et apprennent à en tirer profit. Mais qu’en font-ils exactement ? La pratique d’une activité annexe est considérée comme un temps de réalisation personnelle. Le loisir occupe désormais une place dans tous les budgets des ménages, même chez les personnes sans emploi, et fait partie intégrante de la vie quotidienne », explique Christian Bromberger, professeur d’ethnologie à l’université de Provence.

Agnès, 30 ans, maman de Lucas, 2 ans, secrétaire dans une compagnie d’assurances nous raconte la gestion de ses RTT: » j’ai droit à une journée et demie par mois ue je consacre à mon seul bien-être. J’en profite pour aller chez le coiffeur, rencontrer une amie, faire du shopping…..Mais cela n’a pas toujours été le cas. Au début, je récupérais Lucas chez la nounou afin de m’en occuper et alléger un peu la note. Mais au bout de cinq mois environ, je me suis rendu compte que ces RTT ne m’épanouissaient pas, voire me contrariaient. J’avais l’impression de n’avoir jamis le temps de m’occuper de moi. Finalement, tout le monde y gagne car ces petites bulles d’oxygène me permettent de retrouver ma famille en étant moins stressée. »

lignesparatrice1.giflignesparatrice1.giflignesparatrice1.gif

coiffeur2.gif

Il  faut savoir relâcher la pression

Rien de tel pour se sentir bien. En effet, selon le relaxologue et sophrologue Olivier Follin:  » Il est primordial de prendre du temps pour soi, de relâcher la pression, ne rien faire. Car ces petites pauses permettent de repartir plus tranquillement. Et ne pas être sur le même rythme jusqu’au soir facilite le sommeil. »   

 insomniaque31.gif

 

La sensation de bien-être tiré de ces moments de relâche, où l’on pense à autre chose qu’à son quotidien et où l’on prend le temps de s’occuper de soi, est aussi bénéfique physiquement que psychologiquement.  » On est un peu comme un moteur sur lequel on tire constamment alors que pour bien fonctionner, il a besoin de période de récupération. Ces moments de relâche, passés à se faire du bien, permettent donc de se retrouver face à soi-même, prendre conscience de sa vie, ses projets. Car cette notion de plaisir dans l’instant permet aussi de construire le futur « , assure-t-il.

lignesparatrice1.giflignesparatrice1.giflignesparatrice1.gif

Une question d’organisation

 

personnage37.gif

 

Mais prendre soin de soi nécessite du temps. Un pèreou une mère de famille aura plus de mal à se dégager des créneaux qu’un célibataire. Mais avec un peu d’organisation et beaucoup d’envie, on peut y arriver. Tel l’exemple de Marie, 35 ans, secrétaire médicale et maman de 3 enfants.  » Je travaille 4 jours par semaine et je rêvais d’avoir plus de temps pour moi. Même si, paradoxalement, les rares fois où j’avais un peu de temps libre, je m’engouffrais dans une déprime passagère ne sachant quoi faire. Car en réalité, je ne suis efficace que lorsque ma journée est bien remplie. Mais depuis quelques mois, j’ai réussi à m’imposer deux heures de loisir tous les 15 jours. Ce temps libre peut aussi bien être consacré à une heure de natation, une balade ou une sortie au ciné. Et je m’y tiens coûte que coûte. Car ce n’est qu’en bloquant ce créneau que j’ai réussi à prendre du temps pour moi. Ce qui me fait un bien fou! « 

Planifier des plages horaires fixes demeure onc la seule solution pour les respecter. Cela peut être une demi-heure après le travail ou encore au moment où les enfants sont couchés. Toujours est-il qu’au quotidien n’avoir ne serait-ce qu’un petit moment à soi pour souffler et se détendre fait beaucoup de bien. Et comme le conseille Olivier Follin : » Ces petites plages quotidiennes doivent devenir un automatisme comme boire ou respirer. »

A vous ensuite d’organiser dans votre semaine un temps plus important pour pratiquer une activité sportive mais aussi de loisir comme un cours de musique ou de dessin, pour entretenir un bien-être physique et psychologique. Car comme le rappelle le relaxologue: « Il est nécessaire de distinguer deux notions de plaisir: celui qui a trait au corps (soins corporels, massages…..) et celle d’ordre spirituel. Aussi, pour un meilleur bien-être, il est conseillé d’allier les deux et donc de bénéficier de plusieurs sources de plaisir. »

lignesparatrice1.giflignesparatrice1.giflignesparatrice1.gif

Exit la culpabilité

Certaines personnes parviennent à se dégager un peu de temps pour elles tandis que d’autres se culpabilisent et s’y refusent. Même s’il est de plus en plus conseiller de se chouchouter, de prendre le temps de vivr, le regard des autres demeure parfois lourd de sous-entendus. Car s’occuper de soi peut être perçu comme une perte de temps, une preuve d’égoïsme, de paresse……..

personnagealice.gif

 Mais comme se plaît à le dire Véronique, 35 ans, maquettiste et maman de Nicolas, 7 ans et Pauline, 4 ans, qui a réussi à surmonter le qu’en-dira-t-on en assumant ses envies et sa vie de femme moderne: » Je pense que pour avancer dans l’existence, il faut être un tout petit peu « égoïste » en se faisant plaisir, en pensant à soi. Ce qui ne veut pas dre que l’on rejette les autres, mais que l’on est conscient du fait que l’on a de la valeur. Et tant qu’on ne délaisse pas son entourage, je ne vois pas où est le problème. Nos enfants ne nous reprocheront jamais de les laisser avec leur autre parent ou leurs grands-parents pour aller à u cours de yoga ou sortir dîner un soir entre amis si on est ensuite là pour eux! »

Prendre le temps de s’occuper de soi demeure donc la clé de l’épanouissement personnel. Mais cela reste encore un objectif difficile à atteindre pour nombre d’entre nous. Heureusement qu certains ont ouvert le chemin.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | Pas de Commentaire »

IMAGES INSOLITES

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

imagesinsolitesdanimauxphotoshopeesl1.jpg                                                                                                imagesinsolitesdanimauxphotoshopeesl8.jpg

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

IMAGES INSOLITES

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

imagesinsolitesdanimauxphotoshopeesl6.jpg                                                               imagesinsolitesdanimauxphotoshopeesl9.jpg

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

BONNE JOURNEE

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

cafbonnejourne.gif

Un petit noir, ça vous dit ?

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

APRES LA POTEE…….

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

Il faut digérer…………

 

personnagesieste2.gif

 

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

LA POTEE…..( RECETTES)

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

personnagetable.gifPotée Lorraine

Ingrédients :


Une Potée Lorraine pour 6 personnes :


1 saucisson à cuire de 450 gr (morteau ou montbeliard)
600 gr de palette de porc fumée
300 gr de poitrine de porc fumé
50 gr de lard gras coupé en petits dés
1 chou vert (milan)
4 carottes
2 navets
4 poireaux
6 pommes de terre moyennes
150 gr de haricots verts
150 gr de haricots blancs secs type lingot
2 oignons dont 1 piqué avec 3 clous de girofle
2 gousses d’ail dégermées et écrasées
1 bouquet garni

Progression :


La veille au soir faites tremper les haricots blancs.
Le jour même :
Pour la cuisson de votre potée Lorraine utiliser une grande marmite en fonte style Le Creuset. Faites fondre le lard gras dans la cocotte puis ajoutez l’oignon et les poireaux émincés, les carottes et les navets coupés en grosse mirepoix (cubes d’1cm de coté) , le bouquet garni et les gousses d’ail écrasées.
Couvrez et laissez suer doucement 15 min. Au bout de ce temps ajoutez la palette, mouillez à hauteur à l’eau, poivrez (pas de sel) et ajoutez l’oignon piqué de 3 clous de girofle.
Laissez cuire 1 heure tranquillement.
Couper le chou en 4 retirez le trognon au centre, puis mettez dans la cocotte avec les haricots blancs et la poitrine.
Remouillez avec un peu d’eau ou de bouillon puis laissez mijotez encore 1h30.
Au bout de ce temps ajoutez le saucisson que l’on aura piqué avec la pointe d’une aiguille, les haricots verts épluchés lavés et coupés en longs bâtonnets et les pommes de terre tournées (légèrement arrondies).
Rajoutez de l’eau si nécessaire et laisser cuire 20 min.
Le total de la cuisson avoisinera les 3 heures.
Dressez sur un grand plat creux en terre les légumes bien disposés, les viandes en tranches et le saucisson épluché et coupé en tranches dessus.
Cette recette est une Potée d’origine lorraine mais ce plat est préparé dans de nombreuses régions en France dans le Berry, en Auvergne, en Bretagne…
Il a toujours comme origine des légumes cuits avec des viandes fumées ou salées. Une des plus curieuse se nomme l’Artésienne, les viandes qui la compose sont : 1/2 tête de cochon désossée de la poitrine de mouton,d u lard 1/2 sel et une andouille entière
.

Potée aux légumes

Ingrédients pour Potée aux légumes :

  • 1,2 kg de palette demi-sel ou de jarret de porc
  • 4 saucisses de Morteau
  • 1 saucisson à l’ail
  • 4 tranches épaisses de lard
  • 1 chou vert
  • 2 poireaux
  • 4 carottes
  • 4 navets
  • 800 g de pommes de terre
  • 2 oignons piqués chacun de 2 clous de girofle
  • 1 bouquet de persil
  • 1 c. à soupe de vinaigre
  • gros sel
  • poivre en grains

Phases techniques pour Potée aux légumes :

  • Couper le chou vert en deux, retirer le trognon, le laver dans de l’eau vinaigrée.
  • Nettoyer les poireaux. Éplucher les carottes, les navets et les pommes de terre. Rincer et effeuiller le persil.
  • Ébouillanter le lard et le porc demi-sel.
  • Les égoutter. Les mettre dans l’autocuiseur avec les carottes, les oignons, les poireaux et les navets.
  • Poivrer et recouvrir d’eau. Laisser cuire pendant 35 min sous pression.
  • Ouvrir l’autocuiseur et rectifier l’assaisonnement.
  • Ajouter les pommes de terre, le chou, le saucisson à l’ail et les saucisses de Morteau. Refermer.
  • Laisser cuire 15 min sous pression.
  • Poser sur un plat les viandes et le saucisson tranchés, les saucisses et les légumes.
  • Décorer de persil et servir sans attendre avec de la moutarde à l’ancienne

 

 

banirebonapptit.gif

Publié dans RECETTES SPECIALES | Pas de Commentaire »

IL EXISTE AUTANT DE RECETTES DE « LA POTEE  » QU’IL Y A DE REGIONS……

Posté par eurekasophie le 23 novembre 2008

pote1.jpgdonaldquilit.gifLa Potée dans les régions de France

 


Potée Albigeoise : Jambon cru fumé, saucisson à cuire, gîte de bœuf, jarret de veau, confit d’oie, carottes, navets, céleri-branche, blancs de poireau, chou blanc et haricots blancs.
Potée Alsacienne : Lard fumé, chou blanc, céleri-branche, carottes, haricots blancs, les légumes étant étuvés à la graisse d’oie avant d’être mouillés.
Potée Arlésienne : Lard de poitrine demi-sel, andouille, tête de porc, poitrine de mouton, carottes, chou vert, navets, céleri-branche, haricots blancs et pommes de terre.
Potée Auvergnate : Saucisses à cuire, poitrine demi-sel, petit salé, pied et queue de cochon, chou, carottes et navets.
Potée Berrichonne : Jambonneau, saucisses et haricots rouges cuits au vin rouge.
Potée Bourguignonne : Lard de poitrine, palette de porc, jarret de porc, chou pommé, carottes, navets, poireaux, pommes de terre et au printemps haricots verts et petits pois.
Potée Bretonne : Jambonneau frais, saucisses, carottes, pommes de terre et navets. On trouve aussi en Bretagne, une « potée de congre ».
Potée Champenoise : Lard salé mi-gras, mi-maigre, porc salé, parfois saucisses ou jambon fumé, chou, carottes, navets, raves, pommes de terre. Cette potée est dite aussi « des vendangeurs ».
Potée Franc-comtoise : Lard,
saucisse de Morteau, bœuf, os de mouton et légumes.
Potée Limousine : Petit salé, lard de poitrine fumée, chipolatas, chou, carottes, navets et poireaux.
Potée Lorraine : Saucisses de Lorraine fumées, lard de poitrine fumée, filet ou palette de porc demisel, queue de cochon, chou vert, navets, carottes, poireaux, céleri-branche, pommes de terre et lentilles.
Potée Morvandelle : Jambon, saucisson, saucisses fumées et légumes divers.
Potée Savoyarde : poularde, saucisse fumée, lard fumé coupé en grosses tranches, chou, pommes de terre et légumes variés.

Histoire de la potée

La Potée tient son nom d’un dérivé de Pot, en effet à l’origine cette soupe paysanne aux choux était cuite dans un pot de terre… Aujourd’hui, le mot Potée désigne plus particulièrement un mélange de viandes et notamment le porc sous toutes ses formes (viandes de porc et charcuteries) et de légumes (raves et herbes, mais surtout chou et pommes de terre), cuits au bouillon et servis en plat unique.

La potée est un mets très ancien, populaire dans toutes les campagnes françaises, parfois sous diverses autres appellations (garbure, hochepot, oille, etc.), et dont on trouve l’équivalent dans pratiquement tous les pays du monde. Chaque province possède sa recette.

La potée dans le monde

On retrouve la Potée dans plusieurs pays du monde, notamment :
• En Allemagne, le chou est associé au porc, au lard salé et aux saucisses. Il est parfois mariné dans du vinaigre.
• Au Portugal, la potée est servie version soupe avec du lard et du chou.
• En Irlande, la potée se compose de lard, de chou et de pommes de terre cuisant de longues heures dans la même marmite. C’est un plat traditionnel pour la Saint Patrick, il est servi avec le fameux « Corned Beef ».
• En Italie, on trouve la potée Milanaise composée de saucisses, jambon cru, square ribs (haut de côtes de porc), pied de porc, couenne fraîche, chou vert milanais et carottes.

Les bienfaits nutritionnels de la Potée

La potée se compose principalement de viandes de porc mais également de charcuteries en tout genre : saucisses, jambonneau, saucisson à cuire…etc. Contrairement aux idées reçues, les produits de charcuterie comprennent majoritairement des acides gras insaturés, à hauteur de 61%(*), et seulement 39%(*) d’acides gras saturés (principalement palmitique et stéarique). Les charcuteries ont également une faible teneur en cholestérol, de 35 mg/100 g(*) pour le jambonneau à 70 mg/100 g(*) pour les saucisses. Enfin, elles présentent un apport important en vitamines et en minéraux : vitamines du groupe B, fer héminique et zinc.Les saucisses et le jambonneau qui accompagnent souvent la potée présentent l’avantage de contenir des protéines de bonne valeur biologique : de 12,7 à 16,5 g pour 100 g de saucisses(*) et 22,9 g pour 100 g de jambonneau(*). Les protéines constituant par excellence les nutriments bâtisseurs du corps jouent un rôle majeur dans la croissance et dans l’entretien de l’organisme.

Par leur faible teneur en énergie, les légumes d’accompagnement permettent un équilibre nutritionnel qui s’envisage à l’échelle du repas et même de la journée alimentaire. Les plats complets comme la potée permettent de satisfaire une bonne partie des besoins en protéines, en vitamines, en sels minéraux et en fibres.

Le chou, légume phare de la potée, est un des légumes les plus riches en vitamine C (plus qu’une orange). Il est également riche en sels minéraux et autres oligo-éléments : souffre, calcium (plus que le lait), potassium, zinc, magnésium…etc. Il possède également des propriétés anti-oxydantes, qui en font aujourd’hui un légume sain et équilibré, prôné dans de nombreux régimes alimentaires.

Publié dans RECETTES SPECIALES | Pas de Commentaire »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant