INSOMNIES

Posté par eurekasophie le 19 novembre 2008

insomniaque3.gif

[?] Qu’est-ce que c’est ?

L’insomnie vraie regroupe deux sortes de symptômes :

  • L’impression de mal dormir la nuit : difficulté d’endormissement, éveils nocturnes ;
  • Et de mal être le jour suivant : somnolence diurne, troubles de l’attention et de la mémoire, difficultés de concentration dans la journée…. Le patient se sent somnolent, asthénique, irritable, mal à l’aise dans son corps, gêné dans son activité intellectuelle.

L’analyse de la qualité dcastor.gife l’état de veille (niveaux de vigilance et des performances, qualité de l’humeur, vécu somatique…) permet d’éviter le diagnostic erroné d’insomnie. Cette notion est primordiale car la prescription d’un hypnotique dans ces cas rendrait le patient véritablement insomniaque en quelques semaines.

[?] Causes et facteurs de risque

Toutes les formes de stress peuvent causer une hyperstimulation du système d’éveil : bruit excessif, anxiété chronique, traumatisme psychique, hyperactivité intellectuelle ou physique.

Certaines affections psychiatriques peuvent être en cause : début d’une décompensation délirante, accès maniaque, syndrome dépressif grave masqué…

Trois syndromes particuliers sont individualisés par l’enregistrement polygraphique du sommeil de nuit :

  • Le « syndrome des impatiences des membres inférieurs » provoquant des insomnies rebelles par difficultés d’induction du sommeil ;
  • Le « syndrome de secousses périodiques des membres inférieurs » provoquant une insomnie par réveils multiples.

Ces deux  premiers syndromes souvent associés se rencontrent avec une grande fréquence chez les patients alcooliques chroniques et chez l’insuffisant rénal, hépatique ou respiratoire. Des formes familiales ont été décrites. Certains médicaments (antidépresseurs) et toxiques (café, alcool) peuvent déclencher les deux syndromes chez des personnes prédisposées.

  • Le « syndrome d’apnées périodiques au cours du sommeil » : tout obèse mais aussi tout ronfleur qui dort mal a probablement des apnées du sommeil dont la fréquence augmente avec l’âge. Elles sont favorisées par la prise de benzodiazépines et d’alcool. A partir d’un certain nombre d’apnées, on parle de syndrome d’apnée périodique qui peut induire une insomnie mais aussi provoquer des conséquences cardio-respiratoires.

Les facteurs alimentaires

L’alcool est très souvent à l’origine de troubles du sommeil. Chez le sujet non éthylique, il facilite l’endormissement mais procure un sommeil de mauvaise qualité, léger et instable. L’éthylique chronique a un sommeil profondément altéré.

Le médecin trouve parfois à l’origine d’une insomnie une consommation excessive de café ou de thé ou bien un régime amaigrissant soutenu par des amphétaminiques.

Si vous voulez dormir comme un ……..castor.gifayez recours à des moyens naturels:

castor.gif **Croquez une pomme ;

                                       ** Mangez de la laitue au dîner;

**prendre un bain d’eau très chaude;

**boire un verre d’eau sucrée ;

**sans oublier les infusions.

Mon conseil : manger une pomme à la fin du repas et boire une infusion de mélisse juste avant de vous coucher……c’est très efficace

Pour ne plus compter les moutons.gif Bonne nuit……………………

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant