L’ESTRAGON

Posté par eurekasophie le 13 novembre 2008

estragon1.jpgMa grand-mère Louise en mettait partout; sitôt que j’avais le hoquet, elle m’envoyait au jardin en cueillir un morceau, et me le faisait mâcher: c’était souverain. De même, quand elle soupçonnait que j’avais des vers, c’est au « petit dragon », comme elle l’appelait, qu’elle recourait aussiôt: je n’ai jamais eu à m’en plaindre.

Les vertus de l’estragon (ou dragonne ou encore serpentine); sont fort nombreuses, et je vous les recommande de toutes les façons possibles: dans vos salades, sur vos biftecks, avec votre poulet, évidemment. N’oubliez pas d’en ajouter un brin dans vos conserves de cornichons, de petits oignons et de légumes au vinaigre: il atténuera l’acidité de ces mets, et leur donnera un parfum délicieux.

L’estragon nous vient des grandes plaines infinies de Sibérie et de l’ouest de l’Amérique du Nord. C’est une plante de la famille des composées, comme le pissenlit ou la marguerite, mais qui appartient au genre des armoises, tout comme l’absinthe. Il se caractérise par sa grande taille, souvent plus d’un mètre , par ses jolies feuilles du plus beau vert, et par ses fleurs minuscules, réunies en petites boules. Il a été introduit en Europe occidentale au temps de la croisade, et c’est de l’arabe tharchoûm que dérive le mot « estragon ».

estragon3.jpg

Végétal recommandé essentiellement comme apéritif t comme ami de l’estomac. Il est capable de redonner le goût de manger aux plus faibles, aux convalescents, aux névrosés, aux angoissées, aux neurasthéniques. Il combat les mauvaises digestions, les ballonnements, les aigreurs d’estomac, l’aérophagie et les fermentations intestinales. De plus il se révèle diurétique ( utile en cas de goutte, de rhumatisme, de rétention d’urine, de paresse des reins et de la vessie). Son action contre les rhumatismes et l’arthrose des vieillards est particulièrement intéressante. Il est encore capable de régulariser le cycle des femmes. Il est vermifuge. Et il calme la douleur, notamment les rages de dents.

Récolte

Vous ne trouverez guère d’estragon dans la nature, sinon à proximité de quelques jardins d’où il se sera échappé. Cultivez-le dans une bonne terre profonde: il se multiplie par rejets de souche. Récoltez les branches au fur et à mesure de vos besoins.

Préparation et emploi:

Infusion:

Jetez 3 à 4 branches d’estragon frais dans un litre d’eau. ( 2 à 3 tasses par jour, surtout après les gros repas.)

Bains de mains et de pieds:

Un petit bouquet de plante fraîche dans une cuvette d’eau.

Cataplasmes:

(notamment contre les maux de dents et les rhumatismes): à appliquer frais sur la partie douloureuse.

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant