Puisque j’en suis au lilas….

Posté par eurekasophie le 7 septembre 2008

…autant vous donner les vertus thérapeutiques de cet arbuste.

Le lilas embaume les charmants villages aux toits rouges ou gris dès le premier printemps: c’est à l’heure de la sève montante et des rayons d’or du soleil neuf qu’il a le plus de vertus.

Ses grosses grappes tendues de fleurs mauve clair ou blanc pur, entre ses feuilles coupées net, charment les regards et plongent l’âme dans un ravissement indicible. L’arbuste, qu’il est inutile de décrire plus longtemps, atteint jusqu’à 10 mètres de hauteur. Il est originaire de l’Europe balkanique et du Moyen-Orient. Son nom lui vient de l’arabopersan likâk. Il a été introduit en Espagne dès le X ème siècle par les Maures, mais il n’a fait son apparition dans les autres pays d’Europe occidentale qu’au XVI ème siècle.

Le lilas est extrèmement amer dans toutes ses parties; aussi les animaux de ferme le respectent-ils– même les plus voraces d’entre eux, les chèvres. Mais cette amertume fait aussi sa valeur médicinale: d’une part, il est très propre à faire baisser la fièvre; d’autre part, il se comporte comme un exellent tonique, notamment du système digestif dans son ensemble. Je le recommande contre les digestions difficiles, l’aérophagie, les gonflements du ventre et les diarrhées.

Je suis en outre persuadée de sa valeur comme fébrifuge, et je le donne aux goutteux et aux rhumatisants.

Récolte

Plantez donc , si cela vous est possible, un lilas devant votre porte: c’est un régal pour les yeux comme pour le nez! A notre époque, rien ne vaut le parfum subtil qu’il dégage: vous aurez l’impression d’être purifié, pour un momet, de toutes les puanteurs de la civilisation industrielle….Récoltez au printemps l’écorce des jeunes rameaux, les feuilles les plus fraîches et les fleurs odorantes de l’arbuste, que vous ferez sécher à l’ombre. Cueillez aussi, un peu plus tard, les fruits( capsules) du végétal.

Préparation et emploi :

Infusion et décoction

de fleurs: jetez une demi-poignée de fleurs sèches dans un litre d’eau.( 2à 3 tasses par jour, comme tonique du système nerveux.)

de feuilles: jetez un demi-poignée de feuilles sèches dans un litre d’eau.(2à 3 tasses par jour, pour faire tomber la fièvre.)

Décoction concentrée

d’écorce: jetez une demi-poignée d’écorce pilée dans un litre d’eau.(2 tasses par jour, pour faire tomber la fièvre.)

Décoction légère

de fruits: jetez 10 pincées de capsules fraîches ou sèches dans un litre d’eau.( 2 tasses par jour.)

Bains de mains et de pieds:

jetez une demi-poignée de fleurs, une demi-poignée de feuilles et une demi-poignée d’écorce pilée dans une cuvette d’eau. (2 bains par jour, notamment contre les douleurs digestives, les crises de goutte et les rhumatismes.)

Macération

de fleurs( usage externe) : faites macérer une grosse poignée de fleurs sèches dans un litre de bonne huile d’olive, et exposez le tout au soleil pendant 15 jours; filtrez, et utilisez la préparation en frictions, sur le ventre(troubles de l’appareil digestif) ou sur les parties douloureuses( rhumatismes).

Puisque j'en suis au lilas.... dans MON HERBIER DE SANTE GBPIX_photo_75207

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant